forum RPG Fantasy Vampire/Loup/Ange/Démon.....ect
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  Évènements  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'étreinte ténébreuse d'une retrouvaille (Mordred, Lucy, Myckas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
_Hiyoki S._
avatar
Hiyoki Sora

Féminin
Rang forum : Membre régulière
Date d'inscription : 03/01/2012
Messages : 120
Statut : Présente
Age : 22
Compte principal :
  • OUI



Sang Pur
"Pas besoin d'une armée, j'ai un Krogan !"
Âge : 25 ans d'apparence
Situation : Mariée
Aime : Mordred
Rythme de vie : Diurne, nocturne, tout
Humeur : Au taquet !!

Spécial : Rien à signaler


Relations
Statu: Enchainée/ mariée
Amour: Mordred mon sombre Guerrier
Relations:
MessageSujet: L'étreinte ténébreuse d'une retrouvaille (Mordred, Lucy, Myckas)   Jeu 23 Aoû - 9:23

L’arrivée au manoir de mes parents fut extrêmement rapide grâce à la compagnie téléportaire  Fallen. Encore un peu sonné à cause de ce voyage dans une autre dimension, je fixais l’imposante demeure qui se dressait devant moi et les larmes me piquèrent les yeux. J’étais restée trop longtemps éloigné de ce lieu plein de souvenirs mais ce qui me mettait dans cet état c’était de aussi de savoir qui se trouvait à l’intérieur. J’allais revoir Myckas après de nombreuses années passées  à croire qu’il était mort.
Mon regard se posa sur l’engin qui se trouvait près de l’imposante porte d’entrée sous le porche. Je poussais un cri de joie et courus vers la magnifique moto. Je la regardais sous tous les angles oubliant presque le motif de notre venue.

-Ma petit Hiyo’, souffla une voix masculine que j’aimais beaucoup derrière moi.

Je me retournais brusquement et me jetais sur mon papa adoré. Il me serra très fort dans ses bras musclés et fourra son nez dans mes cheveux.  
Je riais et pleurais  en même temps, j’étais tellement heureuse de le revoir. Mon papa, mon grand, fort et  réconfortant papa.  Il était vraiment magnifique avec ses cheveux châtains qui lui tombaient artistiquement devant les yeux, il avait encore gagné du muscle et sa carrure était encore plus impressionnante qu’avant. Il ressemblait à une armoire à glace, mais qui ne ferait jamais de mal à personne à part s’il y était obligé.

-Mon papa… Tu m’as manqué…
murmurai-je contre son torse.

Il allait répondre lorsque je le sentis se raidir légèrement, je levais la tête et suivis la direction où son regard était braqué. Une silhouette arrivait en marchant, elle était trop loin pour distinguer ses traits mais je sus qui c’était grâce à la douleur fulgurante qui explosa dans ma tête.  Mes jambes se mirent à tremblaient, elles semblaient ne plus pouvoir soutenir mon poids.  Je chancelais mais mon père me rattrapa avant que je tombe. Mordred et ma mère s’approchèrent de moi.

-Ma chérie ça va aller ? demanda-t-elle un peu inquiète.

-Oui ça va aller, c’est rien… dis-je en souriant légèrement.

Je me redressais en secouant la tête, je devais aller à la rencontre de Myckas. Je plaquais un baiser sur les joues de mes parents puis je descendis du porche pour venir m’arrêter devant Mordred. Je le fixais droit dans les yeux quelques secondes puis je l’embrassais doucement presque timidement.

-Je t’aime, je t’interdis d’en douter même pas une seule seconde, murmurai-je au creux de son oreille.

Puis je parti en direction de Myckas, j’essayais de rester calme, je m’empêcher de courir pour me jeter dans ses bras. Je ne le quittais pas des yeux, j’étais déterminée à arriver devant lui … avant de m’effondrer…  

-Mia Cara, murmura-t-il lorsque je fus devant lui. Tu es toujours aussi… petite…

Je restais plantée là, comme mon amie la plante verte que j’adore imiter, devant lui à le fixer. Il était encore plus séduisant qu’avant, lui aussi avait pris pas mal de muscle, il avait grandi et ses cheveux blond avait poussé mais ce qui me choqua fut son regard. Des fantômes, voilà ce que je voyais dans ses yeux, un voile masquait son regard pétillant de joie et de tendresse  qu’il ne réservait qu’à Michiko et moi. Malgré ça il avait quand même fait de l’humour pour essayer de cacher son état.

-Myckas… commençai-je. JE NE TE PERMETS PAS !!! Non mais ! Moi ! Petite ! Non mais c’est une façon d’accueillir une vieille amie ?!

Je me jetais sur lui pour lui ébouriffer ses cheveux, autant rentrer dans son jeu, il n’avait pas besoin que je me mette à pleurer, il culpabilisait déjà assez à cause de ce qui m’infligeait alors pas de quoi lui rajouter des soucis.
Il en profita pour me prendre dans ses bras et me serrer à m’en étouffer.

-Tu es plus qu’un ami mia cara… dit-il la voix pleine d’émotion. Tu es mon trésor, ma précieuse petite sœur…

Je lui caressais le visage et l’embrassais sur la joue, mon Dieu comme il m’avait manqué…

-Je suis ici pour toi, je veux t’aider à te sentir mieux Myckas. Viens je vais te présenter à mon homme.

Il me plaqua contre lui en me tirant sur le bras

-Il te traite bien au moins ?

-Bien sur. Ne t’en fais pas. Viens.

Il marcha à mes côtés, tous près de moi comme s’il ne voulait pas que je m’éloigne.   Je lui pris la main et la serrai fort.
Arrivé devant  mes parents et Mordred, je m’arrêtais une seconde en indiquant la porte de la tête.

-On entre j’ai pas envie de faire les présentations dehors…

Tenant toujours Myckas par la main je pénétrais dans le manoir suivis de mes parents et mon homme.

-Bon maintenant qu’on est tous dans le salon je peux faire les présentations. Papa, Myckas voici Mordred, mon…

"Futur époux, mari, homme que j’aime" ? Je n’arrivais pas trouver le bon mot pour le qualifier. Je jetais un regard à Mordred pour qu’il puisse m’aider à sortir la fin de ma phrase…

Spoiler:
 

Spoiler:
 


Dernière édition par Hiyoki Sora le Sam 24 Aoû - 22:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
_Le Seigneur des Damnés_
avatar
Mordred Fallen

Masculin
Rang forum : Membre régulier
Date d'inscription : 12/05/2011
Messages : 195
Statut : Présent
Age : 31
Compte principal :
  • OUI



Âge : 545 ans
Situation : Marié
Humeur : Câline

Spécial : Rien à signaler
R.P.G. en cours : A préciser


Relations
Statu: Marié
Amour: Hiyoki son chaton sauvage
Relations:
MessageSujet: Re: L'étreinte ténébreuse d'une retrouvaille (Mordred, Lucy, Myckas)   Mar 28 Aoû - 3:37

_Son fiancé termina-t-il la phrase de sa compagne.

Il avait suivit le déroulement des retrouvailles en silence constatant ainsi que la jeune fille disait vrai sur les intentions et sentiments de son ami. Et si leur relation privilégié ne lui plut pas, il se garda bien d'en faire la remarque. Toutefois, il mit les points sur les "i" au jeune homme lorsque achevant les présentations de sa compagne il se présenta comme son fiancé, posant ses mains sur les épaules de la jeune fille dans un geste possessif et significatif posant un regard quelque peu sévère sur celui qui avait osé prendre la main de la jeune fille.

_Cependant, l'heure n'est pas au convenance ma douce. Nous sommes ici car ton jeune ami a invoqué ton aide.

Il avait prit le temps de l'observer, de fouiller son âme et avait décelé quelque chose d'inhabituel et d'ancien. Quelque chose qu'il n'avait pas croisé depuis des siècles passé et avenir. Fronçant les sourcils, il dévisagea le jeune homme se rapprochant de lui.

_Tu n'étais pas un humain ordinaire n'est ce pas? Ou disons plutôt que tes parents était..... Disons spéciaux. Oui très spéciaux. Et si tu tiens à ce que je te viennes en aide, il te faudra tout me dire. Tout. Et surtout n' omet aucun détails. Lucy ne devrait plus tarder à présent et son aide nous sera fort utile. Cette petite est doué pour ce qui est de dénoué ce qui n'aurait jamais du l'être. Enfin façon de parler bien sûr. En attendant, parle moi donc un peu de toi. Hiyoki m'a conté l'épisode de ta transformation mais j'ai besoin d'en connaitre d'avantage sur toi. C'est que vois tu je ne voudrais surtout pas faire erreur sur la personnes. D'autant plus que je déteste par dessus tout faire erreur.

Il prit place dans dans l'un des confortable petit fauteuil, tapota l’accoudoir invitant sa fiancé à s'y installé, croisa ses jambes et attendit d'entendre la vérité de la bouche du jeune homme. S'il ne se trompait pas, le sang de l'une des trois Immortelles coulait dans ses veines. Et s'il s'agissait bel et bien de celle à laquelle il songeait, cela expliquer bien des choses. Car son sang est incompatible avec celui d'un vampire et il en découle une succession d'effet secondaire franchement désagréable. Le genre d'effet qui au final conduise jusqu'au couloir de la mort. Et ce qui l'avait conduit à cette conclusion n'était autre que l'accent du garçon et surtout sa façon d'apeller Hiyoki. "Mia Cara". Oui, aucun doute possible il avait grandi au même endroit que la dernière localisation en date de l'Immortelle.

Revenir en haut Aller en bas
_Hiyoki S._
avatar
Hiyoki Sora

Féminin
Rang forum : Membre régulière
Date d'inscription : 03/01/2012
Messages : 120
Statut : Présente
Age : 22
Compte principal :
  • OUI



Sang Pur
"Pas besoin d'une armée, j'ai un Krogan !"
Âge : 25 ans d'apparence
Situation : Mariée
Aime : Mordred
Rythme de vie : Diurne, nocturne, tout
Humeur : Au taquet !!

Spécial : Rien à signaler


Relations
Statu: Enchainée/ mariée
Amour: Mordred mon sombre Guerrier
Relations:
MessageSujet: Re: L'étreinte ténébreuse d'une retrouvaille (Mordred, Lucy, Myckas)   Mar 4 Sep - 10:09

Je m’assis aux côtés de Mordred sur l’accoudoir, heureusement qu’il était confortable sinon j’aurai râlé. Je me mis à l’aise en m’appuyant contre l’épaule de mon homme et en ramenant un genou contre ma poitrine puis je levais la tête pour regarder le plafond. Je trouvais ça étrange d’être dans ce lieu, où j’avais vécu de merveilleuses années avec Michiko et Myckas, pour une espèce de réunion de crise. En plus l’ambiance était quelque peu tendu ce qui n’arrangeait pas les choses, mes parents fixaient Mordred qui lui braquait son regard sur Myckas.
Je ne pus m’empêcher de faire une remarque:

-L’amour règne dans cette pièce c’est fou…

Quatre paires d'yeux se braquèrent sur moi en même temps. C'est dans ces moments-là que l'expression «fusiller du regard » prend tout son sens.
Je levais les mains en m’excusant :

-Désolée ça m’a échappé… J’ai qu’une envie là c’est de sortir de cette pièce pour ne plus ressentir cette horrible tension qui règne.

-Hiyoki, enfin tu… commença ma mère.

Elle fut vite interrompu par mon qui posa une main sur son épaule.

-Laisse, elle ne t’écoute pas…

En effet je n’étais pas vraiment concentrée sur les paroles de mes parents. Mon attention était braquée sur Myckas. Il avait la mâchoire crispée, son expression était froide et fermée et son regard avait changé de couleur. Il était en train de se torturer méchamment l’esprit et ça ne plaisait pas du tout.
Je partis en trombe dans la cuisine à la recherche d’un verre. Je farfouillais dans les placards en faisant un bruit d’enfer. Tout avait changé de place, je me sentais limite dépaysée. Lorsque je mis le main dessus je le remplis d’eau glacé puis je fonçais dans le salon en prenant un serviette au passage.

-Refroidis toi la tête, lançai-je en versant le contenu du verre sur la de Myckas. Dis ce que tu ressens, balance tout ce qui te passe par la tête. Ne t’embête pas à bien formuler tes souvenirs. Commence par ceux qui sont le plus clairs. Les zones d’ombres vont s’illuminer au fur et à mesure que tu parleras.

Je finis ma tirade en lui ébouriffant tendrement les cheveux. Son regard avait repris sa jolie couleur dorée et son visage était moins tendu.

-Gracie Cara, murmura-t-il avec un petit sourire.

Je lui tendis la serviette puis repartis m’asseoir sur l’accoudoir. A cause de moi la « réunion de crise » n’avançait pas du tout mais l’ambiance était beaucoup moins pesante.

-Je ne sais pas vraiment par où commencer, dit Myckas en baissant les yeux. Après la mort de Michiko… J’ai décidé de quitter le pays pour retourner en Italie, mon pays d’origine. Quelque chose ne moi me poussait à y aller… J’ai prévenu Mérédith de mon départ, je lui ai fait promettre de ne rien dire à Hiyoki. J’étais conscient que cette demande lui pèserait, elle n’a jamais eu de secret pour sa fille mais je savais que Hiyoki partirait à ma recherche si elle était au courant.
Il fallait que j’aille en Italie pour régler des compte avec mon passé, mais j’avais un très mauvais pressentiment … Je voulais à tout prix éviter que Hiyoki soit mêlée à mon passé oublié…


Il se prit la tête entre les mains et se frotta nerveusement les cheveux.

-Je ne sais pas vraiment ce qu’il s’est passé ensuite, continua-t-il toujours crispé. Lorsque je suis arrivé à l’aéroport j’ai pris un taxi qui m’a amené dans le centre-ville, ensuite j’ai marché sans savoir où j’allais, je me laissé guidé par mon instinct. Je suis arrivé, ne me demandez pas comment, dans un genre de clairière. La ville était loin, je n’entendais pas un battement de cœur humain à proximité, j’avais marché un bon moment sans m’en apercevoir…

Myckas fronça les sourcils puis il leva la tête pour me regarder. Ce que je vis dans son regard ne me plût vraiment pas. Son périple en Italie avait très mal fini, je le voyais c’était marqué sur son visage mais je le sentais aussi. Des frissons me parcouraient et une nouvelle migraine faisait son apparition.

-Myckas, dis-je doucement. C’est fini, ce que tu as vécu là-bas ne se reproduira plus. Je suis vraiment désolée de te faire ressortir ces souvenirs mais nous avons vraiment besoin de comprendre…

Je ne sais pas ce qui provoqua cette réaction chez Myckas mais il péta carrément les plombs.

-Je ne sais pas ce s’est passé ensuite ! cria-t-il en se levant brusquement. Je me suis réveillé attaché par des chaines en argent, mes bras, mes jambes et mon torse étaient couvert de sang. J’entendais des rires sinistres, ils disaient des choses qui paressaient dénuées de sens comme « Grande puissance », « sang précieux » ou même « Immortalité » !

J’agrippais férocement le bras de Mordred, mes ongles lui percèrent la peau mais je ne le lâchais pas pour autant. Myckas avait était torturé… pour son sang… Je le voyais, j’avais ces horribles images dans la tête. Notre lien était tellement puissant je vivais les même choses que lui à cet instant, il se remémorait ses souvenirs atroces donc son pouvoir n’était pas maitrisé. Je voyais que ma mère n’était pas bien et mon père arboré une expression sinistre.

-Myckas, fini vite… et je t’aiderai à oublier ce que tu as vécu la bas…. murmurai-je. Je ne sais pas combien de temps je vais pouvoir rester consciente à ce rythme-là...

-Désolé, Cara Je n’arrive pas à me contrôler… Ils me saignaient et récupéraient mon sang, ils m’infligeaient de profondes blessures et la douleur me faisait souvent perdre connaissance, ils attendaient que je me réveille pour recommencer à me torturer… Je ne comprenais toujours pas ce qui m’arrivait. Ils ne faisaient que parler d’un oiseau… J’ai même entendu un moment où j’étais conscient « Déesse oiseau, Mort d’Encre » Et c’est à ce moment-là que je me suis souvenu… Mes parents me racontaient souvent l’histoire de Ricardo Cerreti, un de nos ancêtres qui avait soit disant côtoyé une Déesse. La Déesse oiseau Mort d’Encre… Je croyais que ce n’était qu’une légende mais entendre ces types en parler et subir leur traitement m’a vite fait comprendre que ce n’était pas une invention… Tout était devenu clair dans mon esprit, je ne sentais plus la douleur que m’infligeaient ces pauvres types, j’étais envahi d’une haine féroce. Je voulais les voir crever, je voulais qu’ils payent pour ce qu’ils m’avaient fait ! Si ce n’était pas une légende, j’avais du sang de Déesse qui coulait dans mes veines alors je me suis concentré… Et je les ai… tué… Enfin je n’ai même pas eu besoin de bouger… Leurs têtes ont explosées… Alors que j’étais toujours attaché… Le pouvoir que j’ai hérité de Mérédith et de Hiyoki est celui du contrôle de l’air, mais combiné à celui de Mort d’Encre j’ai pu les tuer sans avoir à bouger… Je n’en sais rien sur ce coup-là… Je ne me souviens même plus comment je suis sorti du trou dans lequel on m’avait torturé… Je me souviens juste de mon retour au Japon dans cette maison…

J’avais fourni un énorme effort pour rester consciente jusqu’à la fin de son histoire, il y avait tellement de haine et de souffrance dans sa voix… J’avais dû réfréner mon envie de le prendre dans mes bras pour le calmer. Enfin de toute façon je n’aurai pas pu le prendre dans mes bras, j’aurai été incapable de bouger… Son pouvoir m’écraser, j‘avais l’impression d’être comprimée et de plus les images de ses souvenirs avaient défilées dans ma tête ne même qu’il parlait. J’étais vraiment à bout de force.

-Myckas… soufflai-je en commençant à glisser de l’accoudoir. Je ne sais pas comment tu fais pour supporter tout ça… Je t’admire… Sincèrement… Par contre s'il y a encore une explosion de pouvoir je risque de vous fausser compagnie… Alors Mordred si ça ne te dérange pas je vais glisser sur tes genoux parce que rester sur l'accoudoir me demande trop d'équilibre...

J'étais vraiment à plat, je vins même à prier pour retrouver rapidement mon lit et dormir une bonnes centaines d'années...

Revenir en haut Aller en bas
_Petite sorcière_
avatar
Lucy Heartfillia

Féminin
Rang forum : Petite nouvelle
Date d'inscription : 23/06/2011
Messages : 72
Age : 26
Compte principal :
  • OUI



Rang I
Âge : 17 ans
Situation : En couple
Aime : jYCRAIN

Poste : Agent de l'ombre
Rythme de vie : En salle de classe
Humeur : Légèrement sur les nerfs.

Spécial : Rien à signaler
R.P.G. en cours : A préciser


Relations
Statu: Célibataire
Amour: Hein moi? Amoureuse? Non pas du tout du tout.
Relations:
MessageSujet: Re: L'étreinte ténébreuse d'une retrouvaille (Mordred, Lucy, Myckas)   Sam 8 Sep - 1:22

Restant dans l'embrasure de la porte, Lucy n'osa pas interrompre le récit du jeune homme. Arrivée quelque minute plus tôt, les domestiques l'ayant laissé entrée non sans quelque regard suspicieux, elle avait écouté en silence son coeur se serrant au fil des mots du jeune homme. Des trois déesse, son ancêtre était la plus crainte. Même phénix et ses flammes ne pouvait rivalisé avec la peur que l'oiseau noire inspirait. Faisant un pas en avant, elle se racla la gorge afin de signaler sa présence aux auditeur.

_Hum.... Bonjour.

Elle s'inclina respectueusement devant eux et se présenta.

_ Je suis Lucy Heartfillia, mage blanche au service de maître Mordred.

Elle se rapprocha ensuite lentement de Myckas, venant poser une main compatissante sur son épaule.

_ Ne t'en fait pas, nous allons arrangé cela.

Lui souriant chaleureusement, elle lui prit les mains. Il avait vécus l'enfer. Cela se lisait dans ses yeux, dans ses gestes, ses mots. Mort d'Encre était redoutable. Son sang tout du moins. Et c'était sans doute le pouvoir que celui ci renfermé que ses hommes voulaient. Oui mais voilà, si l'on peut facilement maîtriser le sang de Sang d'encre et apprivoiser les flammes de phénix si tant est que l'on ai sa plume en sa possession, le pouvoir de Mort d'encre lui, ne peut être contrôler. Car son sang est un poison pour tous, humains y comprit.

_ Ton sang, enfin disons celui de Mort d'encre est un fléau mais dans ton cas, plutôt une délivrance. Il nous sera utile. Qu'il rejette le venin du vampire nous sera utile.

Fronçant le nez, elle tourna son visage vers Mordred.

_Qu'en pensez vous maître?
Revenir en haut Aller en bas
_Le Seigneur des Damnés_
avatar
Mordred Fallen

Masculin
Rang forum : Membre régulier
Date d'inscription : 12/05/2011
Messages : 195
Statut : Présent
Age : 31
Compte principal :
  • OUI



Âge : 545 ans
Situation : Marié
Humeur : Câline

Spécial : Rien à signaler
R.P.G. en cours : A préciser


Relations
Statu: Marié
Amour: Hiyoki son chaton sauvage
Relations:
MessageSujet: Re: L'étreinte ténébreuse d'une retrouvaille (Mordred, Lucy, Myckas)   Mer 19 Sep - 3:34

Posant une main sur la tête de sa jeune compagne, il l’attira contre lui l'enveloppant dans une étreinte réconfortante et rassurante. Il était resté silencieux tout au long du récit du jeune homme. Et ce qu'il venant d'entendre de sa bouche justifié ses craintes. Cependant la situation actuelle était loin de lui déplaire. Car qui ne rêverait pas d'avoir en sa possession le sang de l'insaisissable Mort d'Encre! Bien évidement c'était risqué. Mais le jeux en valait grandement la chandelle.

Il sourit répondant par un simple hochement de tête à Lucy. Il avait eu raison de recruter la petite tête blonde. Maligne et intelligente elle trouvait toujours une solution équitable au problème qui s'imposait à elle. Et là, il devait admettre qu'elle avait eu du flair. Lui même n'avait pas songé un seul instant à cela. Se sevir ainsi du sang de l'Immortelle à son avantage..... Oui, elle était rusé la mignonne. Caressant tendrement les cheveux de Hiyoki qui reposait à présent au creux de ses bras, il se redressa légèrement, posant les yeux sur Myckas.

_ Il semblerait que Lucy ait trouvé la solution à ton problème. Permet moi d'éclairer ta lanterne. C'est très simple. Vois tu, si tu te trouve dans un tel état de détresse, si tu te trouve au bord du gouffre c'est tout simplement parce que le sang de ton ancêtre cette chère.... hum.... Quel était son nom déjà à l'époque...... Hum..... Enfin bref, tout cela n'a pas grande importante. Donc je disais, le sang de Mort d'Encre entre en conflit avec le sang de vampire qui coule en toi. Le sang pure à qui tu dois cela était sans doute au curant de ton lignage. Il a tenté de faire de toi une arme.... Cependant, il a échoué. Lamentablement. Tsss...... Ce n'était pas très malin de sa part. Fort heureusement, tu as croisé ma route à temps. Mais sache que ce que va entreprendre Lucy ne sera pas sans douleur. Vous en subirez tous trois les conséquence. Toi. Lucy. Hiyoki car elle est lié à toi. Voilà ce qu'il en coûte de jouer avec la Mort. Je t’épargne les détails de l'opération mais sache qu'à son terme, tu ne seras plus vampire. Ce pouvoir destructeur demeurera en toi mais tu n'en souffriras plus.

Il tourna ensuite son visage vers sa fiancé dégageant doucement les mèches qui lui barré le visage.

_Hiyoki, my kitty's butterfly, tes souffrance serons bientôt fini. J'aurais voulu que tu n'ai pas à en passé par là, mais nous n'avons pas d'autre choix. Cependant, la décision finale te reviens. Quoi que tu décides je te suivrais. Si tu ne souhaite plus souffrir, un mot de ta part et....

Il coula un regard plein de sous entendu vers le jeune homme.

_Et si tu veux qu'il vive au prix de mille souffrance alors nous mettrons en oeuvre le rituel. Te voir souffrir me brisera le coeur mais je préfère cela que te te voir me haïr pour avoir mit un terme à sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
_Hiyoki S._
avatar
Hiyoki Sora

Féminin
Rang forum : Membre régulière
Date d'inscription : 03/01/2012
Messages : 120
Statut : Présente
Age : 22
Compte principal :
  • OUI



Sang Pur
"Pas besoin d'une armée, j'ai un Krogan !"
Âge : 25 ans d'apparence
Situation : Mariée
Aime : Mordred
Rythme de vie : Diurne, nocturne, tout
Humeur : Au taquet !!

Spécial : Rien à signaler


Relations
Statu: Enchainée/ mariée
Amour: Mordred mon sombre Guerrier
Relations:
MessageSujet: Re: L'étreinte ténébreuse d'une retrouvaille (Mordred, Lucy, Myckas)   Sam 6 Oct - 5:40

J’avais une terrible envie de frapper quelque chose ou quelqu’un. Le discours de Mordred m’avait mit en rogne, allez savoir pourquoi… Peut-être parce qu’il avait dit que ma mère n’était pas très maligne en transformant Myckas en vampire. Surement ne devait-il pas se souvenir de ce que je lui avais raconté.
Je me dégageais avec difficulté et à contrecœur de la délicieuse étreinte de mon fiancé. Il m’avait peut-être énervée mais ça ne m’empêchait pas d’adorer être dans ses bras. Je me levais en vacillant et fixais Mordred .

-Merci de me laisser le choix, mais pourquoi ne pas demander l’avis du principal intéressé ?

Je me tournais vers Myckas et m’accroupis devant lui en posant mes mains sur ses genoux. Il était crispé et son beau visage ne laissait refléter aucune émotion, il n’avait même pas remarqué que ma présence près de lui.

-Myckas, murmurai-je en lui touchant la main.

Il leva la tête et je vis ce que je redoutais. Il était prêt à en finir. Un froid glacial m’envahit, je me mis à trembler de tout mon corps.

-Myckas ! criai-je en le secouant par les épaules. Ne fais pas ça je t’en prie ! Enlève-moi cette expression de ton visage ! Tu es un battant ne perd pas espoir… Je t’en supplie, me laisse pas…

Je m’écroulais à ses pieds en le tirant par la chemise, je ne voulais pas le lâcher. J’étais effondrée, j’avais déjà perdu ma meilleure amie mais son cas était à part. Myckas avait la possibilité de vivre, son cas n’était pas désespéré…
Je sentis une main chaude sur ma nuque et une autre sur mes cheveux, je levais la tête et croisais le regard doré de Myckas.

-Cara,murmura-t-il en souriant tendrement. Je ne veux pas vivre au prix de tes souffrances et celles des autres…

-Est-ce que tu as pensé à la souffrance que ta mort pourrai causer, coupa ma mère en se levant. N’oublie pas que c’est moi qui t’ai transformé en vampire, malgré le fait de savoir que tu allais souffrir. Mais n’est-ce pas cette douleur qui as fait de toi l’homme que tu es aujourd’hui ? Alors réagit et bats-toi comme tu l’as fait toute ta vie, ne baisse pas les bras en te servant de Hiyoki comme prétexte. Tu sais très bien qu’elle donnerai n’importe quoi pour te sauver et te voir heureux.

J’étais abasourdi, ma mère qui n’avait presque pas parlé depuis le début de cette « réunion de crise » venait de faire une morale magistrale à Myckas et comme si ce n’était pas déjà assez mon père enchaina de sa voix calme et posée :

-Notre fille est loin d'être fragile, alors arrête de la tourmenter et comporte toi comme un homme.

J'ouvris de grands yeux, complètement hallucinée. Pour un retournement de situation, s'en était un... Mes parents venaient de se montrer sans pitié avec Myckas, eux qui d'habitude étaient si calme.
Je fixais tour à tour mes parents, Mordred, Lucy et Myckas, un pesant silence s'était installé et personne ne semblait vouloir le briser, à part moi comme d'habitude...
Je me tournais vers Myckas, qui était encore sous le choc, et lui pris les mains.

-Myckas, murmurai-je. Je me fiche de souffrir si ça peut te sauver. Je ne veux pas que tu disparaisse si tu as la possibilité de vivre. Je te promet qu'après tout ça tu pourra enfin être heureux.

Il soupira profondément et posa une main sur ma tête.

-C'est bon, dit-il en me frottant doucement les cheveux. Désolé du tourment que j'ai causé. Tes parents et toi m'avez convaincu, je ne baisserai pas les bras. Je vais en baver, mais si ça me permet de continuer à te voir alors je suis d'accord.

Je lui répondis par un énorme sourire et me tournais vers mon fiancé.

-Bon, c'est réglé, lançai-je joyeusement. Quel est le programme maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
_Petite sorcière_
avatar
Lucy Heartfillia

Féminin
Rang forum : Petite nouvelle
Date d'inscription : 23/06/2011
Messages : 72
Age : 26
Compte principal :
  • OUI



Rang I
Âge : 17 ans
Situation : En couple
Aime : jYCRAIN

Poste : Agent de l'ombre
Rythme de vie : En salle de classe
Humeur : Légèrement sur les nerfs.

Spécial : Rien à signaler
R.P.G. en cours : A préciser


Relations
Statu: Célibataire
Amour: Hein moi? Amoureuse? Non pas du tout du tout.
Relations:
MessageSujet: Re: L'étreinte ténébreuse d'une retrouvaille (Mordred, Lucy, Myckas)   Mar 16 Oct - 3:17

Aussi silencieuse qu'une fleur, Lucy suivit l'échange entre les protagonistes. Et peu à peu elle se se prit d'affection pour sa jeune reine. Elle était compatissante, aimante et courageuse. Bref, elle était bien loin de l'horrible personne que bien des jalouse aux seins de leur clan dépeignaient. Peut être qu'elle réussirait là ou elle même avait échoué. Autrement dit à apaisé le coeur lourd et meurtrie de leur maître. Elle comprit également que tout dépendait d'elle. Sans elle le jeune homme serait sans doute déjà devenu fou ou pire mort. Son maître avait délibérément accusé la mère de la jeune fille. Elle le connaissait suffisamment pour le savoir. En un sens il avait raison. Elle avait commit une erreur monumentale. Et elle allait en payé lourdement les conséquences. Elle jeta un coup d'oeil discret vers Mordred et cela lui suffit pour comprendre qu'il ne lâcherait pas l'affaire de si tôt.

Lorsque Lady Sora se leva et prit la parole coupa net le jeune Myckas dans sa tirade mélodramatique Lucy sursauta. Elle dont le père n'avait jamais rien fait pour elle fut plus qu'étonné de voir ainsi une mère se dressait contre lui prenant ainsi le partie de sa fille. Elle aurait put tout simplement le laisser dire et tirer ainsi un trait sur son erreur, mais non. Elle avait conscience de ses responsabilité et compter visiblement se racheter. Lucy sentit la menace derrière la morale. Myckas aussi visiblement puisqu'il se résigna à subir le rituel.

Se raclant la gorge elle répondit à sa reine:

_ Il nous faut un endroit calme et fermé, de préférence frais, des bougies blanches, quelque bouquet de verveines blanche, de la sauge blanche, de l'eau, une craie et des chaines solides. Le reste dépendra de nous trois. De moi surtout vu que tout ce que vous aurez à faire c'est resté le plus immobile possible. D'ou les chaînes.

Un petit rictus nerveux apparut au coin de ses lèvres. La soirée allait être longue, très longue.
Revenir en haut Aller en bas
_Le Seigneur des Damnés_
avatar
Mordred Fallen

Masculin
Rang forum : Membre régulier
Date d'inscription : 12/05/2011
Messages : 195
Statut : Présent
Age : 31
Compte principal :
  • OUI



Âge : 545 ans
Situation : Marié
Humeur : Câline

Spécial : Rien à signaler
R.P.G. en cours : A préciser


Relations
Statu: Marié
Amour: Hiyoki son chaton sauvage
Relations:
MessageSujet: Re: L'étreinte ténébreuse d'une retrouvaille (Mordred, Lucy, Myckas)   Ven 19 Oct - 2:55

Voir des parents prendre ainsi le partie de leur enfant le plongea dans son propre passé. La scène qui se déroulait devant ses yeux lui était intensément familière. Ses parents aussi avait tenté de lui venir en aide lorsqu'on lui avait arraché de force son bien le plus précieux. Oui mais voilà, cela n'avait servit à rien. L'intervention du couple eut un effet positif et Myckas se résigna à accepter l'aide qu'il lui offrait sur un plateau d'argent. Quelque part cela l'agaça que tout se passe sans encombre et en même temps il était soulager que sa jeune compagne n'ai pas à souffrir de la perte d'un être cher tout comme lui même avait souffert. Il s'en était sortie mais la blessure était toujours là. Elle en revanche ne s'en serrait jamais remis ce qui aurait inévitablement causé sa propre perte.

_ Je nous vous cache pas sir et lady Sora que cela sera extrêmement éprouvant pour votre fille. C'est pourquoi je vous demanderez de n'intervenir en aucun cas, quoi qu'il se passe, quel que soit les suppliques de votre enfant, quoi que vous entendiez. Je n'ai moi même jamais pratiquez un tel rituel cependant j'en connais les effets. Oh oui je les connais même très bien. Hiyoki est forte et je sais qu'elle sortira mûrit de cette expérience. Je l'aiderais à supporter la douleur du mieux que je le pourrais. Ce don ils auront tous trois le plus besoin c'est de notre patience et de notre soutient.

Lorsqu'il avait assisté pour la première fois à ce rituel, la "victime" dirons nous, avait souffert le martyr a un point tel qu'il avait du détourné les yeux pour ne plus la voir se débattre. Et le fait qu'elle avait était seule dans cette épreuve, sans soutient, sans famille n'avait en rien arrangé les choses. Mais Hiyoki n'était pas seule et cela changé grandement la donne.

_ J'userais de mes talents d'hypnose pour lui offrir un rêve qui détournera un peu son esprit de la douleur. Toutefois son corps souffrira. Je ferais de même pour toi Myckas. Cependant comprenais bien que je ne pourrais les maintenir plus d'une heure dans une illusion au risque de les y perdre à jamais. J'agirais donc en alternance sur eux deux. L'un souffrira et l'autre rêvera.

Se levant, il rejoignit Hiyoki et se penchant vers elle lui murmura aux creux de l'oreille d'une voix pleine de sous entendu et sensuelle:

_Je te laisse le choix du genre de rêve que tu désire. Quoi que tu désire je te l'offrirais.

Il l'embrassa sur la joue et se redressa. Ce qu'il ne leur dit pas en revanche c'est qu'il partagerait leurs rêve. Cela allait lui permettre de pouvoir tranquillement discuter avec le garçon sans être dérangé.
Revenir en haut Aller en bas
_Hiyoki S._
avatar
Hiyoki Sora

Féminin
Rang forum : Membre régulière
Date d'inscription : 03/01/2012
Messages : 120
Statut : Présente
Age : 22
Compte principal :
  • OUI



Sang Pur
"Pas besoin d'une armée, j'ai un Krogan !"
Âge : 25 ans d'apparence
Situation : Mariée
Aime : Mordred
Rythme de vie : Diurne, nocturne, tout
Humeur : Au taquet !!

Spécial : Rien à signaler


Relations
Statu: Enchainée/ mariée
Amour: Mordred mon sombre Guerrier
Relations:
MessageSujet: Re: L'étreinte ténébreuse d'une retrouvaille (Mordred, Lucy, Myckas)   Jeu 1 Nov - 11:28

Vraiment surprenant... Mon fiancé était décidément un homme plein de surprises. Si j'avais pu rougir, en cet instant j'aurai dépassé le stade vermillon. J'étais presque persuadée qu'il avait fait exprès de me glisser cette délicieuse phrase lourde de sous-entendu à l'oreille devant tout le monde, néanmoins grâce à lui je pensais à autre chose.
Depuis que Lucy avait mentionné le rituel , une boule avait fait son apparition dans mon estomac. J'avais peur évidemment mais je culpabilisais. Je m'en voulais de faire subir ce spectacle à mes parents et à Mordred, mais je m'inquiétais aussi beaucoup pour la jolie Lucy. C'est elle qui allait diriger le rituel, elle avait une énorme responsabilité sur les épaules et je savais qu'elle allait forcément souffrir.
Je poussais un profond soupir en me passant une main tremblante dans les cheveux. Mon Dieu... J'étais terrorisée pour Myckas, Lucy et moi et le fait que tout le monde assiste au rituel n'arrangeait en rien les choses. Comme si ma mère avait comprit le cours de mes pensées, elle s'approcha de moi et déclara en me caressant doucement la joue:

-Ne te pose pas autant de question et ne te rend pas malade avant l'heure. Ton père et moi n'aurions jamais accepté si nous n'étions pas persuadés que tu pouvais supporter ce genre de chose...

-Quant à Myckas, enchaina mon père en s'approchant à son tour, il est fort, c'est un battant après tout il à survécu à des choses terribles. Je pense aussi que Lucy-san n'aurait jamais évoqué le rituel si elle ne se sentait pas capable de l'accomplir.

Je regardais mes parents qui affichaient un sourire tendre mais dans leur regard je lisais une détermination sans faille, ils étaient plus décidés que moi. Je me tournais vers Myckas et lui souris en lui prenant la main puis mon regard se posa sur Lucy. Je l'observais un moment avant de lui adresser un signe de tête en un remerciement silencieux.

-Bon, lançai-je d'une voix ferme, de toute façon nous n'avons pas vraiment le choix. L'eau, la craie,les bougies et les chaînes pas de problème on va trouver ça quelque part et pour les plantes, il doit bien en avoir sur le terrain , par contre je ne préfère pas chercher... Je vais réussir à me perdre dans la maison...

Mes parents ainsi que Myckas éclatèrent de rire en partant chacun de leur coté pour chercher de la craie, les bougies et l'eau. Quant à moi, je m'approchais de Mordred pour lui prendre la main.

-C'est lâche ce que tu as fait... soufflai-je en baissant la tête. Tu sais très bien quel genre de rêve j'ai envie d'avoir avec toi... Je te fais confiance pour me donner ce dont j'ai envie...

Je m'éloignais sans attendre de réponse et descendis mais au sous sol, pour un lieu où personne ne venait c'était très bien entretenu, ça sentait le renfermé mais au moins c'était propre.
Je cherchais une pièce assez grande pour contenir tout le monde quand mon regard fut attiré par une faible lumière qui filtrait sous une porte. Etrange... J'ouvris en grand et une masse noire me sauta dessus. Je tombais en arrière en laissant échapper un petit cri mais un ronronnement familier fit taire ma panique.

-MIKO! m'exclamai-je en prenant l'adorable boule de poil dans les bras. Ne me refait plus jamais ça ma belle...

Je jetais un coup d’œil dans la pièce, elle était vaste et fraiche exactement comme Lucy voulait. Elle ferai parfaitement l'affaire. Je remontais en portant mon doux fardeau qui s'était endormi dans mes bras. Une fois dans le salon je déclarai joyeusement:

-Trouvé! La pièce parfaite et une invitée surprise.

Comme si elle savait que je parlais d'elle, Miko se leva et fonça sur Mordred en miaulant. Elle s'arrêta un instant devant lui miaula une nouvelle fois puis continua en direction de Lucy à qui elle demanda des câlins en se frottant affectueusement contre ses jambes en ronronnant.
Je ne pouvais m'empêcher de sourire devant son cinéma, ce chat savait exactement quoi faire pour avoir ce qu'elle désirait.
Mes parents et Myckas revinrent quelques secondes après les frasques de Miko. Mon père s'était chargé de la craie et des chaînes, ma mère des bougies et Myckas de l'eau.

-MIKO! s'exclamèrent-ils en même temps.

Miko se dirigea sans aucune hésitation vers Myckas, celui-ci eut juste le temps de poser la bassine pour pouvoir l'attraper au vol. Miko représenté beaucoup pour nous deux, c'était la preuve vivante que Michiko avait existé. Il devait vraiment être touché de revoir cette douce boule de poil.

-Bien, dis-je en me tournant vers Mordred et Lucy. Manque plus que les plantes... J'y connais rien je vous laisse soin de vous en occuper...

Revenir en haut Aller en bas
_Petite sorcière_
avatar
Lucy Heartfillia

Féminin
Rang forum : Petite nouvelle
Date d'inscription : 23/06/2011
Messages : 72
Age : 26
Compte principal :
  • OUI



Rang I
Âge : 17 ans
Situation : En couple
Aime : jYCRAIN

Poste : Agent de l'ombre
Rythme de vie : En salle de classe
Humeur : Légèrement sur les nerfs.

Spécial : Rien à signaler
R.P.G. en cours : A préciser


Relations
Statu: Célibataire
Amour: Hein moi? Amoureuse? Non pas du tout du tout.
Relations:
MessageSujet: Re: L'étreinte ténébreuse d'une retrouvaille (Mordred, Lucy, Myckas)   Dim 11 Nov - 2:50

Ce n'était pas une question de capacité. Et çà Lucy le savait pertinemment. La jeune fille était guidé par son instinct. Elle ne se sentait pas capable de relever le défi mais savait que c'était la meilleure chose à faire. Elle doutait souvent de ses dons et c'est sans doute pour cela que la petite chatte vient se frotter sur elle. Les animaux avaient dit on un sixième sens et cela Lucy l'avait plus d'une fois comprit. Et les chats avaient un effet relaxant et apaisant sur les mages. C'est d'ailleurs pour cela qu'ils sont d'excellent compagnons pour eux. Un simple ronronnement chaleureux suffit à calmer Lucy. Elle caressa la fourrure soyeuse de la malicieuse petite chatte jusqu’à ce que celle ci l'abandonne au profit d'un autre. Contrairement aux chiens, les chats ne sont pas exclusifs et se contente rarement d'un seul humain pour les choyer. Ce sont des êtres indépendants et attachants.

_ Ah ne vous inquiétez pas pour les plantes. Je suis sûr de trouver ce qu'il me faut sur votre domaine.

Agitant ses mains devant elle, Lucy sourit et quitta la pièce. Une fois à l'extérieur, elle inspira à fond plusieurs fois, accompagnant ses respirations de geste apaisant apprit au cour de ses séances de yoga. Une fois totalement calme elle se mit en quête des plantes nécessaire au rituel. Elle trouva la verveine aux pieds d'un vieux chênes blanc. Elle en cueillit quelque fleur qu'elle assembla en bouquet puis d'autres qu'elle laissa libre. Elle ne trouva en revanche pas de sauge et se félicita d'en avoir toujours quelque feuille dans sa besace.

Lorsqu'elle revint de sa cueillette, non sans avoir ramassé quelque brin "d'herbe à chat" au passage, ils l'attendaient au sous sol. Le rituel n'était pas difficile en soit mais il demandait beaucoup de concentration. Elle traça un cercle magique sur le sol et demanda à ce que Myckas y soit placé en son centre. Torse nu, le jeune homme était à présent allongé sur le sol et solidement maintenu au sol par des chaines. Trois autres cercle plus petit accueilleraient sa reine, son maître ainsi qu'elle même. Lorsque tous furent en place, elle répartit les bougie autour des deux cercles, une pour chaque éléments soit cinq bougie par cercle.

Elle fit brûlé la sauge et passa sa fumée au dessus des deux jeunes gens. Dans une grand bassine d'eau, elle plongea les fleur de verveine les détruisant une à une entre ses mains afin de libérer leur essence. Cela fait, elle fit coulé l'eau sur Myckas tout en murmurant une incantation, qui réagit violemment au contact de l'eau parfumé.

_ Je sais, çà brûle. Je suis désolé. J'aurais du vous prévenir. Ces fleur vont affaiblir le vampire. Cela fait partie du rituel. Je pensais que vous étiez au courant de l'effet de ces plantes.

Une fois sa tâches terminer, elle scinda le bouquet en deux et en attacha un à son poignet et l'autre à celui d'Hiyoki.

_ Ça va vous brûler la peau melle Sora. Mais vous ne devait surtout pas le retirer car cela briserai la chaîne que je viens de mettre en place entre nous trois.

Une fois que tout fut prêt, le rituel commença. Les mots coulèrent entre ses lèvres tandis que se tenant dans son cercle elle tendait ses mains vers l'objet du rituel.

Revenir en haut Aller en bas
_Le Seigneur des Damnés_
avatar
Mordred Fallen

Masculin
Rang forum : Membre régulier
Date d'inscription : 12/05/2011
Messages : 195
Statut : Présent
Age : 31
Compte principal :
  • OUI



Âge : 545 ans
Situation : Marié
Humeur : Câline

Spécial : Rien à signaler
R.P.G. en cours : A préciser


Relations
Statu: Marié
Amour: Hiyoki son chaton sauvage
Relations:
MessageSujet: Re: L'étreinte ténébreuse d'une retrouvaille (Mordred, Lucy, Myckas)   Jeu 29 Nov - 4:49

Assis dans la position du lotus, Mordred se concentrait sur sa tâche. Que Lucy connaisse aussi bien la langue des anciens le surprit tout en le confortant dans l'idée qu'il avait fait là une bonne pioche. La gosse était doué, plus qu'il ne l'avait jusqu'à lors soupçonné. Les mots coulaient comme de l'eau de sa bouche. Elle ne fit pas un seul faux pas dans leur prononciation. Et il sentit, vit peu à peu les liens se tissaient. Un mince fil blanc relier leur trois poignet formant un cercle quasi parfait autour de jeune homme étendu sur le sol. Et alors qu'il se concentrait sur la meilleure façon de rendre les choses moins pénible pour les deux protagoniste, Lucy tendit ses deux paumes en avant, l'une derrière l'autre et le clavaire commença. Les leur sur son poignet le démangé mais cette infime douleur n'était il le savait rien en comparaison de ce celle qui frappa soudainement le jeune homme. Son corps s'arqua, il hurla au moment précis ou un mince fil noirâtre s'échappé de son torse. Une bulle se forma au dessus de lui et le filet noir s'y engouffra. La bulle se remplit peu à peu d'un liquide rouge (le venin du vampire). La séparation avait commencé.

Fermant les yeux, il lança son esprit vers Hiyoki. Elle serait la première à profiter de ses talents. Viendrait ensuite le tour du garçon. Avec douceur, il toucha l'esprit de la jeune fille. Puis petit à petit, il tissa une illusion pour elle. Lorsque celle ci fut parfaite, il s'adressa à elle d'une voix douce.

_Hiyoki.

Ils se trouvaient tout deux dans un petit salon douillet, un feu crépité dans une vaste cheminé et une fourrure épaisse et confortable était installé devant elle. La jeune fille y était allongé. Des bougie était disposé tout autour et un manteau de neige recouvrait le paysage qu'ils pouvaient apercevoir à l'extérieur. Il s'assis à ses côtés passant une main sur son visage avant de chassé la douleur loin d'elle.

_Ouvre les yeux. Hiyoki. Tu es en sécurité à présent. Rien ne pourra te faire de mal ici. Ce monde est le miens. J'y suis maître.
Revenir en haut Aller en bas
_Hiyoki S._
avatar
Hiyoki Sora

Féminin
Rang forum : Membre régulière
Date d'inscription : 03/01/2012
Messages : 120
Statut : Présente
Age : 22
Compte principal :
  • OUI



Sang Pur
"Pas besoin d'une armée, j'ai un Krogan !"
Âge : 25 ans d'apparence
Situation : Mariée
Aime : Mordred
Rythme de vie : Diurne, nocturne, tout
Humeur : Au taquet !!

Spécial : Rien à signaler


Relations
Statu: Enchainée/ mariée
Amour: Mordred mon sombre Guerrier
Relations:
MessageSujet: Re: L'étreinte ténébreuse d'une retrouvaille (Mordred, Lucy, Myckas)   Mar 26 Fév - 11:29

Je n'arrivais pas à croire ce qui était en train de se dérouler devant moi. Ce rituel semblait se ancien que je trouvais ça presque criminel de le reproduire de nos jours, en ces temps moderne. La jolie Lucy le maitrisait à la perfection et j'en étais sincèrement impressionnée.

Je n'avais d'autres choix que de regarder l'effet que les mots de cet ancien dialecte étaient en train de provoquer.
Myckas se tordait de douleur sur le sol et cette vision me fut tellement insupportable que je ne pus retenir un gémissement de désespoir. J'avais mal mais je pouvais faire abstraction de ma propre douleur pendant un petit moment mais pas celle de quelqu'un que j'aimais, Myckas était comme mon frère, le voir ainsi m'horrifiait.

Une bulle s'était formée au dessus de lui et se remplissait d'un liquide rouge, je ne pouvais plus regarder. Je fermais les yeux et des larmes coulèrent quand même le long de mes joues malgré mes paupières closes. Le lien qui m'unissait à Myckas était très particulier, c'est pour cela que je pouvais ressentir une partie de sa douleur en cet instant, quand soudain je sentis une délicieuse et douce caresse dans mon esprit. Je me concentrais sur elle en essayant d'oublier la déchirure que je sentais en moi puis j'entendis la voix chaude et grave de Mordred.

Il était là! Mon amour était près de moi et faisait de son mieux pour m'apaiser, une drôle de sensation me parcourus et je sentis une surface douce et moelleuse dans mon dos. Je n'osais pas ouvrir les yeux, j'étais comme pétrifiée. je sentis une main effleurer mon visage et la tornade qui sévissait dans mon corps se calma instantanément puis j'entendis mon homme, tout près de moi.
J'ouvris les yeux tout doucement et le vis assis à mes cotés, son regard doré reflétait une infini tendresse.

-Mordred..., murmurai-je en lui caressant sa joue balafrée. Je suis tellement heureuse que tu sois près de moi...

Je me redressais pour me blottir dans ses bras si chaud et réconfortant. Je savourais le contact de son corps contre le mien et j'en profitais pour lui faire des baisers papillons dans le cou.

-Dis moi mon merveilleux Guerrier, ça ne te dérange pas au moins que je profite de la situation de cette façon...? demandai-je avec un sourire malicieux.

Je voulais absolument profiter de ce moment magique que Mordred avait créé, au moins ça m'éviterait de penser à ce que j'étais véritablement en train de subir dans la sale souterraine.





Dernière édition par Hiyoki Sora le Jeu 7 Mar - 8:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
_Le Seigneur des Damnés_
avatar
Mordred Fallen

Masculin
Rang forum : Membre régulier
Date d'inscription : 12/05/2011
Messages : 195
Statut : Présent
Age : 31
Compte principal :
  • OUI



Âge : 545 ans
Situation : Marié
Humeur : Câline

Spécial : Rien à signaler
R.P.G. en cours : A préciser


Relations
Statu: Marié
Amour: Hiyoki son chaton sauvage
Relations:
MessageSujet: Re: L'étreinte ténébreuse d'une retrouvaille (Mordred, Lucy, Myckas)   Dim 10 Mar - 5:22

Éclatant d'un rire franc, Mordred serra Hiyoki dans ses bras, déposant un baiser sur ses cheveux.

_ Comment cela pourrait-il me déranger mon chaton? Lui répondit-il le sourire aux lèvres.

_ J'ai créé cet endroit pour toi. Rien que pour toi. Alors tu es libre de passer ton temps comme tu le désire.

Glissant sa main dans ses cheveux, il l'allongea sur la soyeuse fourrure et laissa courir son index sur son adorable et malicieux petit nez, puis sur ses lèvres descendant jusqu'à sa gorge. Il déposa un baiser au creux de son cou. Dans ce monde illusoire, il était libéré de sa faim et n’éprouver nul envie de la mordre. Cependant son désir n'en était nullement diminuer. Il avait autant envie de la posséder dans cet univers fictif que dans le monde réel.

_ Et puis ce n'est pas comme si cette option ne me tentait pas. Ici, plus rien ne me retient. Dans ce monde je suis libéré de mes instinct. Nous le sommes tout deux. Alors nous pouvons.....

Se penchant vers elle, il l'embrassa et tira sur les rubans de la nuisette en soie dont il venait de la vêtir par la simple volonté de son esprit. Cela ne l'en rendait que plus désirable.

_.... Tout nous permettre.

Il pressa son corps contre le siens l'une des ses mains fourrageant dans ses longs cheveux et l'autre remontant lentement la nuisette sur ses cuisses. Il déposa une myriade de baiser sur ses lèvres, sa gorge, sa poitrine. Mais il n'avait pas l'intention de faire tout le travail. Il voulait qu'elle profite autant de la situation que lui. C'est pourquoi il plongea son regard brûlant dans le siens, s'empara de l'une de ses mains et souriant tout aussi malicieusement qu'elle déposa un baiser dans son creux. Il lui fit comprendre par ce simple geste qu'elle aussi avait le droit d'en profiter. Si ce qu'il voulait était aussi ce qu'elle voulait alors elle allait devoir venir le chercher.


Revenir en haut Aller en bas
_Hiyoki S._
avatar
Hiyoki Sora

Féminin
Rang forum : Membre régulière
Date d'inscription : 03/01/2012
Messages : 120
Statut : Présente
Age : 22
Compte principal :
  • OUI



Sang Pur
"Pas besoin d'une armée, j'ai un Krogan !"
Âge : 25 ans d'apparence
Situation : Mariée
Aime : Mordred
Rythme de vie : Diurne, nocturne, tout
Humeur : Au taquet !!

Spécial : Rien à signaler


Relations
Statu: Enchainée/ mariée
Amour: Mordred mon sombre Guerrier
Relations:
MessageSujet: Re: L'étreinte ténébreuse d'une retrouvaille (Mordred, Lucy, Myckas)   Ven 3 Mai - 9:43

Je savourais le contact soyeux de la fourrure dans mon dos. Cette illusion que Mordred avait créé était merveilleuse, il prenait soin de moi et faisait tout pour me faire oublier la douloureuse réalité.
Mordred pressa son corps contre le mien ce qui eu pour effet de me faire frissonner violemment. Mon fiancée était un concentré de puissance et de force, je ne me lasserai jamais de sentir son aura me picoter la peau.
Il jouait avec mon corps en embrassant et caressant des endroits sensibles et stratégiques. J'avais terriblement envie de lui et sa sensuelle provocation ne faisait que l'attiser.

-Tu me provoque mon merveilleux Guerrier...

Je souris en me mordillant les lèvres puis inversais nos positions pour me retrouver à califourchon sur mon homme. Me penchant sur lui je l'embrassais délicatement dans le cou en lui murmurant:

-...et j'adore ça...

Je l'embrassais avec toute la puissance de mon désir pendant que mes mains exploraient son torse parfait; une délicieuse étincelle me parcourut et m'enflamma. Rien que le fait de le toucher provoquait des sensations incroyable dans mon corps.

-C'est criminel d'être aussi parfait...

Je me redressais en plongeant mon regard dans le sien, ses yeux étaient vraiment magnifiques, une couleur qui semblait irréelle comme si elle avait été créée spécialement pour lui. Le corps de Mordred était un paysage de beauté pâle et lisse. Sa peau miroitait de l'incandescence propre aux créatures surnaturelles, soulignant sa musculature affriolante.
Ayant fini ma contemplation, j'embrassais son visage en m'attardant sur ses cicatrices, il les détestait mais moi je leur trouvais du charme.
Je lui effleurai le torse puis n'y tenant plus, je passais ma langue sur ses balafres. Son odeur s'intensifiant grâce à l'effet de mes caresses, sa puissance crépitait sous mes paumes et me baignait de vibrations agréables.

-Je n'en peux plus... soufflai-je en me frottant langoureusement contre lui. Je vais me consumer de désir pour toi...
Revenir en haut Aller en bas
_Le Seigneur des Damnés_
avatar
Mordred Fallen

Masculin
Rang forum : Membre régulier
Date d'inscription : 12/05/2011
Messages : 195
Statut : Présent
Age : 31
Compte principal :
  • OUI



Âge : 545 ans
Situation : Marié
Humeur : Câline

Spécial : Rien à signaler
R.P.G. en cours : A préciser


Relations
Statu: Marié
Amour: Hiyoki son chaton sauvage
Relations:
MessageSujet: Re: L'étreinte ténébreuse d'une retrouvaille (Mordred, Lucy, Myckas)   Sam 4 Mai - 2:35



[ Exclamation Exclamation Exclamation Déconseillé au - 16 ans. ]

[H.R.P: Une petite voix m'a dit que tu aimerais quelque chose d'un peu moins soft et bien voilà! Régale toi I love you ]

Laissant échappé un grognement semblable à un doux ronronnement de satisfaction, Mordred serra son amante dans ses bras enfouissant son visage dans sa poitrine parfaite. Puis mordant le tissus de sa nuisette le réduisit en lambeau libérant le corps de la jeune femme se sa prison. Les mains plaqué sur ses hanches il l'écarta un peu de lui afin d'admiré sa nudité dans toute sa splendeur. La connexion de leur deux esprit lui permettait de ressentir la profondeur de son désirs pour lui et il devait bien avoué que cela décuplé le siens propre. Et la proximité de leur deux corps n'arranger rien à ses affaires. Toutefois c'était loin de le gêné. Suivant la courbe de ses hanches, il remonta lentement ses mains vers ses seins ferme et s'en empara. Jouant avec eux, ils les pinça, les mordilla, les lécha avec ardeur se délectant du plaisirs qu'il offrait à sa dulcinée.

_ Tu as eu tord de me provoquer tu sais mon chaton.

Affichant un sourire coquin, il fit basculer Hiyoki en arrière ré-inversant leur position. Se penchant au dessus d'elle il l'embrassa faisant dansé sa langue avec la sienne tandis que sa main descendait lentement vers son intimité. Libérant ses lèvres et par la même occasion sa bouche, il enfuit son nez dans son cou et tout en léchant sa nuque commença à caresser en douceur la partie la plus intime de son être mais aussi la plus sensible. Il accéléra lentement ses gestes jusqu'à ce que au bord de l'incendie elle en réclame d'avantage.

_ Tes désirs sont des ordres chaton sauvage.

Scellant à nouveau leur lèvres, il se débarrassa du reste de ses vêtements et se positionnant au dessus d'elle la taquina un instant frottant sa virilité gonflé d’excitation contre son intimité. Elle n'aimait pas attendre et cela se voyait à sa mine boudeuse et s'entendait dans ses gémissement plaintif. Alors, plaquant une main sur sa nuque, il l'embrassa et la pénétra d'un violent coup de rein. Gémissant de plaisir contre ses lèvres, ses va et vient plus ardent que jamais, il lui offrit ce qu'elle voulait autrement dit lui. Libérer des chaines de la réalité il n'avait nul besoin de se retenir et ne s'en priva pas. L'écrasant de tout son poids, il avait bien l'intention de la faire grimpé au septième ciel histoire de bien la détourner de la douleur que la cérémonie lui faisait subir.

_ Hiyoki........ Gémit-il en lui mordillant les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
_Hiyoki S._
avatar
Hiyoki Sora

Féminin
Rang forum : Membre régulière
Date d'inscription : 03/01/2012
Messages : 120
Statut : Présente
Age : 22
Compte principal :
  • OUI



Sang Pur
"Pas besoin d'une armée, j'ai un Krogan !"
Âge : 25 ans d'apparence
Situation : Mariée
Aime : Mordred
Rythme de vie : Diurne, nocturne, tout
Humeur : Au taquet !!

Spécial : Rien à signaler


Relations
Statu: Enchainée/ mariée
Amour: Mordred mon sombre Guerrier
Relations:
MessageSujet: Re: L'étreinte ténébreuse d'une retrouvaille (Mordred, Lucy, Myckas)   Mer 19 Juin - 10:06

[Je suis ton exemple mon Guerrier, en espérant que j’abuse pas trop ^^]


Mordred... Que dire de cet homme qui m'aimait passionnément et qui s'employait avec une délicieuse ardeur à me faire oublier ce que j'étais en train de vivre réellement.
Je me demandais comment on pouvait être si brûlant sans se consumer. Le voir dans cet état à cause de moi me rendait vraiment heureuse. Mon Dieu comme j'aimais cet homme...

-Mon amour, murmurai-je contre ses lèvres qui jouaient avec les mienne. Mon amour de Guerrier...

Je caressais ses épaules musclées en savourant la douceur et la chaleur de sa peau.  Ses yeux étaient rivés au miens, perçants et  remplit d’un désir intense. Le poids de son regard me fit frissonner violemment.

-On va inverser les rôles mon amour..

Je me tortillais légèrement pour bouger ce qui me fit gémir car Mordred était toujours en moi, puis je nous fis basculer pour de nouveau me retrouver dans ma position préférée, c’est-à-dire à califourchon sur lui.

-Je vais profiter de toi de cette façon, soufflai-je contre sa bouche, et te dominer un petit peu mon Guerrier…

Dès que j’eus posé ma bouche sur la sienne, il m’attrapa par les hanches, ses doigts s’enfonçant dans ma chair. Je l’embrassais, dévastant sa bouche, nos langues entremêlées puis commençai à remuer doucement mon bassin. C’était vraiment divin de se sentir remplit de cette façon.
Je me redressais et, m’appuyant sur le torse de Mordred, bougeais de haut en bas. Je le fixais en me mordant la lèvre inférieure, son expression était tellement… Waouh. Il n’y avait pas de mot pour décrire l’état dans lequel il se trouvait.
Ce combiné de sensations m’élevèrent très haut, je fus soudain submergée par la passion et je sombrais dans les douces ténèbres de l’orgasme en criant le nom mon homme. J’eus vaguement l’impression qu’il sombrait lui aussi puis je m’écroulais sur son torse en gémissant de bonheur.

-Mon Dieu… Cette fois je parle de toi mon Guerrier…
Revenir en haut Aller en bas
_Le Seigneur des Damnés_
avatar
Mordred Fallen

Masculin
Rang forum : Membre régulier
Date d'inscription : 12/05/2011
Messages : 195
Statut : Présent
Age : 31
Compte principal :
  • OUI



Âge : 545 ans
Situation : Marié
Humeur : Câline

Spécial : Rien à signaler
R.P.G. en cours : A préciser


Relations
Statu: Marié
Amour: Hiyoki son chaton sauvage
Relations:
MessageSujet: Re: L'étreinte ténébreuse d'une retrouvaille (Mordred, Lucy, Myckas)   Ven 28 Juin - 1:51

Dans un premier temps surprit, Mordred s'habitua rapidement à ce ...changement de situation. Agrippant les délicates hanches de sa partenaire, il l'admira dans toutes sa splendeur. Sa façon de bouger, de le regarder, de l'embrasser déclenchait en lui une vague de décharge électrique grisante et ô combien euphorisante. Il n'est pourtant pas homme à se laisser dominer. Non en générale, c'est lui qui tient les raines dans ce genre de combat. Mais là tout était différent. Il était près à tout pour satisfaire les moindres caprices de la demoiselle et ce quelque soit leur nature. Caressant ses courbes généreuse, il la dévora des yeux la laissant diriger le jeux à sa guise. Aucune autre femme avant elle ne l'avait vu ainsi, le regard fiévreux et se consumant de passion. Aucune femme n'avait eu le privilège de le dominer. Non aucune. C'est ce qui faisait d'elle une enivrante exception. Elle était plus qu'une friandise, plus qu'un bon verre d’hydromel et plus qu'une gorgée de sang chaud et frais. Et cela il le comprenait un peu plus chaque jour. Serrant son bassins entre ses mains, il ne pu que répondre à l'appel de ses sens rendant les armes lui aussi, faisant écho au cri de le jeune femme.

Laissant courir doucement ses doigts sur le dos de la jeune femme écroulait sur son torse, il sourit. Enfouissant une mains dans sa longue chevelure, il déposa un baiser sur sa tête du bout des lèvres.

_ Hiyoki.... prononça-t-il dans un murmure de béatitude avant de doucement la faire basculer sur le côté afin qu'il se retrouve tout deux face à face et côte à côte. Se redressant sur un coude, le souffle un peu court et un large sourire scotché sur son visage, il dégagea le visage de sa compagne avec douceur puis du dos de la main caressa son corps encore fiévreux de leur ébats.

_ Je suis loin d'être un Dieux chaton.

Se penchant vers elle, il l'embrassa mordillant ses lèvres avec envie. Gémissant il s'écarta la dévorant des yeux.

_ Nous avons encore un peu de temps devant nous et je meurs d'envie de voir ce que tu sais faire d'autre, si toutefois tu en as encore envie.

Passant une main autour d'elle, il la serra contre lui.

_ J'aimerai tant te faire oublier la douleur qui bientôt te submergera. Alors fait de moi ce que tu veux. Repense à ces moments lorsque nous quitterons cet endroit et alors peu être que la douleur s'envolera. L'esprit et plus fort que le corps Hiyoki, n'oublie jamais cela.
Revenir en haut Aller en bas
_Hiyoki S._
avatar
Hiyoki Sora

Féminin
Rang forum : Membre régulière
Date d'inscription : 03/01/2012
Messages : 120
Statut : Présente
Age : 22
Compte principal :
  • OUI



Sang Pur
"Pas besoin d'une armée, j'ai un Krogan !"
Âge : 25 ans d'apparence
Situation : Mariée
Aime : Mordred
Rythme de vie : Diurne, nocturne, tout
Humeur : Au taquet !!

Spécial : Rien à signaler


Relations
Statu: Enchainée/ mariée
Amour: Mordred mon sombre Guerrier
Relations:
MessageSujet: Re: L'étreinte ténébreuse d'une retrouvaille (Mordred, Lucy, Myckas)   Sam 27 Juil - 22:52

J'avais réussis a le rendre fou! C'était tellement grisant de voir cet homme magnifique et impassible d'ordinaire, succomber de cette façon. Il s'était montré si passionné et en même temps très doux. Quel homme parfait...
Je lui caressais la joue en souriant, mon coeur était sur le point d'exploser tant les émotions que je ressentais étaient fortes. Mon corps vibrait de désir pour Mordred, c'était le seul homme qui avait réussis a éveiller des sensations et sentiments aussi intense de toute ma vie.

-Mon amour de Guerrier... Tu es insatiable...  

Je l'embrassais avec ferveur, ma langue engageant un combat d'une extrême sensualité avec la sienne. Je fis glisser ma jambes contre les siennes puis l'enroulais autour de sa taille.

-Puisque tu ma l'as si gentiment demandé, je suis d'accord de te montrer mes autres aptitudes...  

Pour appuyer mes propos je passais ma langue sur la lèvre inférieure de Mordred avant de la mordre. Je ne pouvais m'empêcher de planter mes dents dans ses lèvres, elles étaient si parfaite que ne pas jouer avec aurait été un crime!
Je plaquais ma bouche contre la sienne en le faisant basculer sur le dos, je me retrouvais de nouveau à califourchon sur lui, de façon a sentir l'évidence de son désir. Ce qui me fit frissonner violemment, j'étais heureuse de voir qu'il avait envie de moi a ce point.

-On va essayer quelque chose que j'ai envie de te faire depuis un moment...

Je caressais lentement son magnifique torse, j'adorais sentir ses muscles jouer sous mes doigts a chacune de ses respirations. Mon homme était tellement sublime que j'avais du mal a croire qu'il veuille d'une fille comme moi...
En continuant mes caresses vers le bas de son corps je me retrouvais face a la seule partie épaisse de son anatomie qui se dressait fièrement. Je me mordillais les lèvres avec envie en lui adressant un regard brûlant. Oh mon Dieu..

-Quel homme parfait tu es mon amour...

Je le pris délicatement dans ma bouche en fermant les yeux. Je n'avais jamais vraiment eu l'occasion de lui faire ça, d'habitude notre envie était tellement dévorante que l'exploration de nos corps n'était pas spécialement au premier plan...
Je savourais la douceur soyeuse de sa peau contre ma langue, j'avais une envie, une faim de lui si intense que je ne pus me retenir plus longtemps. Je me redressai et vins m'empaler sur la hampe de son désir en criant. Éprouver autant de plaisir devrait être interdit.

-J'y penserai Mordred. Je vais me remémorer ces instants avec toi... Mais avant de dissiper tout ça, je veux te sentir. Toi, ta puissance mêlée a ta douceur, je veux sentir le poids de ton corps sur le mien. Reprend le contrôle mon Guerrier... 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
_Le Seigneur des Damnés_
avatar
Mordred Fallen

Masculin
Rang forum : Membre régulier
Date d'inscription : 12/05/2011
Messages : 195
Statut : Présent
Age : 31
Compte principal :
  • OUI



Âge : 545 ans
Situation : Marié
Humeur : Câline

Spécial : Rien à signaler
R.P.G. en cours : A préciser


Relations
Statu: Marié
Amour: Hiyoki son chaton sauvage
Relations:
MessageSujet: Re: L'étreinte ténébreuse d'une retrouvaille (Mordred, Lucy, Myckas)   Jeu 15 Aoû - 3:34

Il n'en fallut pas plus à Mordred pour reprendre la contrôle, la jeune femme ayant merveilleusement bien su attisé son désirs. Il ne s'attendait pas du tout à ce qu'elle lui fasse ce genre de chose. D'ailleurs ce genre de gâterie ne l'avait jamais vraiment emballé toutefois il aimait Hiyoki et cela changer tout. Elle savait comment rendre dingue un homme et ce n'était pas pour lui déplaire du moins tant qu'il était le seul à profiter de ses services. Plaquant ses mains sur ses hanches, il se dit qu'il serait près à se damnés pour elle s'il ne l'était pas déjà. Se redressant, il l'embrassa avant de lentement la faire basculer en arrière. Sans se détacher d'elle il parvint à l'allonger sur le dos. Il l'embrassa dans le cou puis tout comme elle le lui avait si délicieusement demander lui fit sentir sa puissance, sa douceur et le poids de son corps sur le siens. Il se mouva alors en elle leur deux corps étroitement imbriqués l'un dans l'autre. Il aurait souhaité que cette communion de leur deux âmes durent éternellement. Il aurait aimé ne jamais quitté ce cocoon de volupté qu'il lui avait créer. Et cela il lui fit bien comprendre en la possédant avec ardeur, sa langue jouant avec la sienne tandis que ses hanches se mouvait de plus en plus vite rendant sa présence en elle de plus en plus profonde et brûlante. Puis dans un violent et ultime coup de rein, il se libéra en elle ses mains accrocher à ses hanches afin que ni l'un ni l'autre ne se sépare avant la fin. 

A bout de souffle, si tant est qu'il puisse vraiment l'être dans ce monde là, il se laissa lourdement retombé à ses côté, la délivrant de sa présence. De sa main il dégagea les mèches collé sur son visage afin de ne rien raté de sa béatitude. 

_ Tu es tellement, tellement belle mon Hiyoki. 

Même lorsqu'elle était en colère, elle restait sublime. A ses yeux du moins. D'autres la trouverait sans doute effrayante. Il aimait aussi son visage en larmes bien que ce la lui fendait toujours le cœur. Quelque soit son humeur elle demeurait une déesse à ses yeux. Puis lorsqu'il ressentit le tiraillement qui allait bientôt les séparé et les ramener dans la réalité, il posa une mains sur sa joue. 

_ Je t'aime Hiyoki n'oublie jamais çà. 

Puis il disparut dans un souffle tel la flamme d'une bougie. Lorsqu'il rouvrit les yeux, il se trouvait dans le sous sol des parents de sa fiancée. Il ferma les yeux dans une grimace s'en voulant déjà pour ce que cela allait signifié pour la jeune fille. Pinçant les lèvres, il se concentra alors sur Myckas lançant sa conscience vers celle torturer du jeune homme. Lorsqu'il fut connecté à lui il l’appela mentalement. 

"Myckas Casarini". 

Il prononça son nom d'une façon neutre et détacher. Il n'aimait pas spécialement le jeune homme mais ne le détestait pas pour autant. Il ne s’embarrassa donc pas de frivolité superflus et se contenta d'attendre que le jeune homme daigne enfin lui répondre dans une salle baignée de lumière dépourvu de meuble. Bras croisé et droit comme un "i", il attendit sachant que son âme se précipiterait d'office vers le seul endroit calme et sans souffrance à proximité, autrement dit ce monde qu'il avait créer.
Revenir en haut Aller en bas
_Hiyoki S._
avatar
Hiyoki Sora

Féminin
Rang forum : Membre régulière
Date d'inscription : 03/01/2012
Messages : 120
Statut : Présente
Age : 22
Compte principal :
  • OUI



Sang Pur
"Pas besoin d'une armée, j'ai un Krogan !"
Âge : 25 ans d'apparence
Situation : Mariée
Aime : Mordred
Rythme de vie : Diurne, nocturne, tout
Humeur : Au taquet !!

Spécial : Rien à signaler


Relations
Statu: Enchainée/ mariée
Amour: Mordred mon sombre Guerrier
Relations:
MessageSujet: Re: L'étreinte ténébreuse d'une retrouvaille (Mordred, Lucy, Myckas)   Ven 16 Aoû - 0:49

Le retour a la réalité fut rapide et violent. La douleur qui me submergea me coupa le souffle, c'était comme se prendre un ouragan en pleine face ou une collision avec train de marchandise lancé a pleine puissance.

J'ouvris les yeux avec difficulté, j'avais peur de ce que j'allais voir dans le sous sol. J'avais passé une heure dans le monde merveilleux de Mordred et en ce laps de temps un tas de choses pouvaient se passer surtout dans ces conditions. Cependant ce que je vis ne parut pas vraiment nouveau, la jolie Lucy était toujours concentrée sur le rituel, Myckas était effondré sur le sol et ne bougeait plus, j'aurai pu croire qu'il était mort si je n'entendais pas son cœur battre. Il avait une expression crispée et il était couvert de sueur.

Mon cœur se déchira et je fus secouée d'un spasme tant la souffrance était intense. Je n'aimais pas voir son visage comme ça. Mordred l'avait embarqué dans son monde donc il ne souffrait pas mais j'avais quand même mal pour lui...
Myckas méritait vraiment de se reposer, il avait été fort durant tout ce temps donc souffrir pour lui ne me posait aucun problème.


Dernière édition par Hiyoki Sora le Sam 24 Aoû - 22:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
_P.N.J_
avatar
Myckas Casarini [P.N.J]

Date d'inscription : 13/07/2013
Messages : 3
Age : 22


Âge : 25 ans
Humeur : Chaleureuse

Spécial : Rien à signaler
R.P.G. en cours : A préciser


Relations
Statu:
Amour:
Relations:
MessageSujet: Re: L'étreinte ténébreuse d'une retrouvaille (Mordred, Lucy, Myckas)   Sam 17 Aoû - 23:14

Cette souffrance atroce... C'était comme si je subissais de nouveau les même tortures que celles qu'on m'avait infligé en Italie. Tout mon corps n'était que douleur, j'avais l'impression qu'on me brûlait et en même temps qu'on m'arracher la peau. Le rituel était en train de m'enlever une partie très importante de moi, le vampire en moi était en train de mourir. C'était vraiment horrible...
Je convulsais, me tordais de douleur sur le sol en hurlant. C'était vraiment insupportable mais la pensée que Hiyoki puisse ressentir une partie de cette douleur a cause de de notre lien l'était encore plus. Pourtant elle avait accepté ce rituel avec le sourire alors qu'elle savait ce qu'il l'attendait.
J'ouvris faiblement les yeux et l'observais. Elle avait les yeux fermés et la tête baissée, au moins le monde dans lequel Mordred l'avait emmené la protégeait de cette souffrance.

Je ne sais combien de temps cette torture dura, Hiyoki repris conscience et me regarda sans pouvoir retenir une grimace de douleur. Cet instant fut vraiment horrible...
Je sentis soudain une présence dans mon esprit, je fermai les yeux pour me concentrer dessus. Je fus comme aspiré dans un tourbillon pour attérir dans une pièce totalement vide et lumineuse avec le fiancé de Hiyoki se tenant au milieu, droit comme un piqué.

-La pièce la plus impersonnelle du monde...

Je me passai la main dans les cheveux en secouant la tête.
On pouvait pas dire que j'étais franchement ravi d'être seul face a cet homme mais je préférais quand même être là, sous son regard scrutateur, que dans le sous sol à agoniser. Je m'avançai un peu et soutins son regard.

-Je suppose que je vais subir un interrogatoire. On commence?
Revenir en haut Aller en bas
_Le Seigneur des Damnés_
avatar
Mordred Fallen

Masculin
Rang forum : Membre régulier
Date d'inscription : 12/05/2011
Messages : 195
Statut : Présent
Age : 31
Compte principal :
  • OUI



Âge : 545 ans
Situation : Marié
Humeur : Câline

Spécial : Rien à signaler
R.P.G. en cours : A préciser


Relations
Statu: Marié
Amour: Hiyoki son chaton sauvage
Relations:
MessageSujet: Re: L'étreinte ténébreuse d'une retrouvaille (Mordred, Lucy, Myckas)   Lun 2 Sep - 1:37

Croisant les bras, Mordred esquissa un sourire amusé. Le jeune homme était un brin sarcastique et d'une certaine façon il appréciait cela. 

_ On ne peut rien vous cachez dîtes moi! 

Bon nombre de question trottaient dans la tête de Mordred et il n'avait pas une seconde à perdre. Ce temps qui leur était accordé à tout d'eux était extrêmement précieux. 

_ Par ou commencer......... Hiyoki est vous êtes ami d'enfance c'est cela? Toutefois vous ne voyez pas les choses de la même façon je me trompe? 

Qu'il prétende ou pas le contraire n'avait en réalité pas d'importance. Il savait la jeune femme sienne et c'était tout ce qui importait. Cependant ses sentiments pour elle quels qu'ils soient, pourraient s’avérer devenir un moyen de pression utile. Ne perdant pas de temps, il embraya sur la question suivante.


_ Je sais que votre passé vous est inconnu toutefois je suis persuadé que vous avez rencontré à un moment ou un autre de votre vie L'Immortelle à qui vous devez ce précieux don bien que mortel pour la plupart d'entre nous. Si mes sources sont exacte elle ne doit pas avoir plus de 16 ans aujourd'hui. Alors sans doute l'avait vous prise pour une enfant quelconque. Voyez vous ces si noble et dangereux oiseaux sont attiré par leur descendance. Donc voici ma question: Avez vous croisé le chemin d'une enfant étrange au regard violet?

Il ne doutait pas qu'elle est croisé sa route. Si il y a bien une chose qu'il avait remarqué au cours des siècles c'était qu'elles ne laissaient jamais les leur sans défense. A cet instant là Mordred ignorait encore tout de la présence de l'ancêtre du jeune homme à l'académie Cross. Et sans doute aurait il mieux valu pour lui le savoir. Mais cela est une autre histoire. Sourcils fronçait il attendait que le jeune homme lui réponde.
Revenir en haut Aller en bas
_P.N.J_
avatar
Myckas Casarini [P.N.J]

Date d'inscription : 13/07/2013
Messages : 3
Age : 22


Âge : 25 ans
Humeur : Chaleureuse

Spécial : Rien à signaler
R.P.G. en cours : A préciser


Relations
Statu:
Amour:
Relations:
MessageSujet: Re: L'étreinte ténébreuse d'une retrouvaille (Mordred, Lucy, Myckas)   Mar 5 Nov - 12:39

Le première question du Lord ne me surprit pas vraiment. Il fallait être aveugle pour ne pas remarquer la tendresse et l'affection qu'il y avait entre Hiyoki et moi. Elle représentait tout pour moi, cette jolie vampire était mon précieux trésor pour qui j'étais prêt à tout.

Je comprenais que son fiancé se pose des questions sur notre relation si particulière mais pour elle comme pour moi tout était très clair; nous avions eu nos moments magiques dans cet vie mais le destin a décidé que nous ne devions pas être ensemble.
Elle avait rencontré un homme... particulier, mais tant qu'elle était heureuse, je l'étais aussi.
J'allais lui expliquer mais il embraya sur un autre sujet beaucoup moins plaisant. Mon ancêtre "Immortelle".

-Ah... soupirai-je en me passant la main dans les cheveux. J'aurai vraiment préféré parler de Hiyoki... M'enfin bref... Une jeune fille au regard violet ? Laissez moi réfléchir...

J'essayais de me rappeler le visage des personnes que j'avais croisé depuis mon retour. Aucun ne m'avait vraiment marqué... A moins que cette fille...

-Évidemment !m'exclamai-je en claquant des doigts. ça ne peut être qu'elle, j'ai ressenti quelque chose d'étrange quand je l'ai vu, comme si on m'appelait. Elle était toute jeune, avait de long cheveux noir mais ce sont ses yeux qui m'ont marqué, ils étaient d'un violet profond vraiment captivant. J'ai voulu lui dire quelque chose  mais je me suis abstenu et elle m'a souri puis a continué son chemin...

Je le fixai droit dans les yeux.

-Dites vous comptez me dire ce que vous allez faire de moi ?
Revenir en haut Aller en bas
_Le Seigneur des Damnés_
avatar
Mordred Fallen

Masculin
Rang forum : Membre régulier
Date d'inscription : 12/05/2011
Messages : 195
Statut : Présent
Age : 31
Compte principal :
  • OUI



Âge : 545 ans
Situation : Marié
Humeur : Câline

Spécial : Rien à signaler
R.P.G. en cours : A préciser


Relations
Statu: Marié
Amour: Hiyoki son chaton sauvage
Relations:
MessageSujet: Re: L'étreinte ténébreuse d'une retrouvaille (Mordred, Lucy, Myckas)   Lun 16 Déc - 4:56

_ Je vois dit-il tout en se grattant le menton. 

Il avait vu juste. Cheveux noir, yeux violet. Telle était la description que ses sources lui avaient faite. Captivante? Oh il ne doutait pas qu'elle le soit. Toutes trois l'étaient. Il était bien placé pour le savoir. Toutefois il n'avait fait que la croisé et il regretta que le jeune homme n'est pas fait preuve de plus de curiosité cela lui aurait évité bien des ennuis. 

_Ce que je compte faire de toi? En vérité pas grand chose. Bien que dans tes veines coule l'héritage de Mort d'encre, tu ne partage pas ses pouvoirs. Et visiblement tu ne sais rien d'elle. Un jour peut être que ce qui dors en toi se révélera utile qui sait. Pour l'heure, je tiens à ce que tu sois le Lancelot de ma Guenièvre. Autrement dit un entrainement intensif t'attend une fois tout ceci réglé. Mais j'ose espéré que tu ne commettra pas les même erreur que ce noble chevalier. Tes sentiments, vos souvenirs communs sont un atout que je compte bien exploité jusqu'à la fin. 

Ce fut un regard de braise implacable qu'il posa ensuite sur le jeune homme. Oui leur petite histoire était semblable à la légendaire épopée toutefois il tenait plus de Mordred que d'Arthur et il n'avait pas l'intention que laisser qui ou quoi que se soit lui ravir le cœur de sa bien aimé reine. 

_ Je t'offres ma protection, mon enseignement et la vie. J'attends de toi fidélité, respect et dévouement. Tu me haïra plus que tu me respecteras au début puis tu comprendras et alors tout changera. Je ferais de toi son protecteur, son ombre implacable. Accepte et je t’accueillerai au sein de mon clan. Refuse et advienne que pourra.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L'étreinte ténébreuse d'une retrouvaille (Mordred, Lucy, Myckas)   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'étreinte ténébreuse d'une retrouvaille (Mordred, Lucy, Myckas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FALLEN ANGEL'TEARS: A TALES OF ORIGINALS :: ¤ Mémoire ¤ :: ◆ Archives R.P.G.◆-