forum RPG Fantasy Vampire/Loup/Ange/Démon.....ect
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  Évènements  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Douce nuit.. [Lena, la seule et unique] [HENTAI /!\]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité


MessageSujet: Douce nuit.. [Lena, la seule et unique] [HENTAI /!]   Mer 15 Fév - 5:57

    Je ne savais pas vraiment, ni dans quel but, elle m'avait amené ici. Moi qui n'avait jamais été troublé de ce genre de choses, car oui, j'ai déjà été dans une chambre de fille avec des filles mais là, c'était.. différent. Non pas que je n'avais jamais aimé de filles, auparavant mais plutôt que Lena n'est pas n'importe qu'elle fille. C'est celle qui me maintient en vie et la brusqué me fera le plus grand mal. Je la suivis donc d'un pas hésitant alors qu'on se dirigeait vers le dortoir des filles. Tout le monde dormait, à présent, ou du moins, faisait semblant. J'entendais les respirations des gens environnants, chaque fois qu'on passait devant une chambre. Peut etre que cela me rassurait de savoir que je n'allais pas être puni pour avoir pénétrer dans la chambre d'une fille, même si à présent, tout le monde ou du moins la majorité des gens présents ici savent ce que nous ressentont l'un pour l'autre.

    Elle est si mignonne, sur son lit à me regardée avec cet air de taquinerie. Je sentais comme une pointe d'envie dans sa voix et dans son regard, ce qui me dit légèrement rougir de plaisir. Moi qui n'avait pas l'habitude d'être gêné, je souris doucement en sa direction avant de venir m'assoir à ses cotés et de dégager une mèche de ses cheveux. Je caressa doucement sa peau douce et tellement délicate, que j'y déposa un baiser sur ses lèvres. Je fermais les yeux et une passion me transporta dans un autre monde. Je ne pu m'empecher de m'appuyer légèrement sur elle pour la faire basculer sur son lit, de façon à me retrouver légèrement sur elle, sans la gêner. Je terminais mon baiser en rouvrant les yeux et la regardant dans les siens. On pouvait voir tout lamour que j'avais pour elle à cet instant.

    J'hésita un instant, me mordant la lèvre et baissant les yeux avant de la regarder à nouveau et de lui murmurer tendrement.

    - Ma bien aimée.. Je ne sais pas comment exprimé ce que je ressens pour toi, à cet instant là mais.. Pardonne moi, je ne peux te touché autant déjà. Tu as pour effet sur moi comme une chaleur douce mais forte à la fois, je ne suis habitué à ce genre de choses.. Pardonne moi d'être victime de mon amour pour toi.

    Je me releva péniblement et soupirant. Ma tête tomba entre mes mains et je releva mes cheveux un instant avant que ceux ci ne retombe sur ma nuque et mon visage. Je me sentais tellement minable, j'ignorais pour quelle raison. Je regarda, le regard implorant vers celle que j'aimais. Elle était la seule capable de m'aider ou de me comprendre à présent, la seule à qui je donnerais mon âme et ma vie toute entière.


Dernière édition par Flave Aoki le Ven 19 Avr - 5:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
_Louve_
avatar
Lena Heartland

Féminin
Rang forum : Petite nouvelle
Date d'inscription : 17/11/2009
Messages : 50
Age : 25


Âge : 17 ans

Humeur : Mélancholique

Spécial : Rien à signaler
R.P.G. en cours : A préciser


Relations
Statu: En couple
Amour: Flave Aoki
Relations:
MessageSujet: Re: Douce nuit.. [Lena, la seule et unique] [HENTAI /!\]   Ven 17 Fév - 2:50

Adorable, mignon, chevaleresque, attentionné..... Tant de mots me vienne à l'esprit tandis que ses beau yeux bleu posé sur moi attende une réponse de ma part. Il semble si fragile, si docile en cet instant. Penchant la tête sur le côté sourcil froncé, je résiste à l'envie irrépressible de l'embrasser qui me déchire les entrailles. Tendant un bras vers lui, je caresse sa joue du bout des doigts. C'est la première fois que je ressent un tel besoin de tout dévoilé de ma personne à quelqu'un, de tout partager, jusqu’à la plus infime de mes pensée secrète.

_Tu n'as rien à te reprocher mon amour. Ce que tu ressent, je le ressent également. Cela me fait un peu peur. C'est nouveau pour moi. Le monde dans lequel je vais m'aventurer à tes côté m'est totalement inconnu mais je sais que tout ira bien car c'est avec toi que je vais le découvrir.

Me rapprochant de lui je dépose un baiser sur ses lèvres avant de poser mon front sur son torse. Les yeux clos, je m'imprègne de son odeur boisé et sauvage.

_Il y a quelque chose qu'il faut que tu vois.

M'écartant un peu de lui, je déboutonne la chemise que je porte de mes mains qui tremblent un peu. Puis je la fait glissé sur mes épaules la retirant lentement. Je me sens affreusement gêné de me retrouver ainsi en sous vêtement devant lui, mais il faut qu'il voit de ses propres yeux ce que personne à part deux de mes servantes et mon ancien tuteur n'a vue jusqu’à présent. M'emparant de sa main brûlante je la pose sur mon tatouage en forme de soleil sur mon abdomen. Et si on y prête bien attention on peut sentir les relief d'un croissant inversé sous celui ci. Ce n'est pas le fait du tatouage mais la trace du fer brûlant qui fut poser sur moi quelque minute à peine après ma naissance.

_ Ma propre mère en est responsable. C'est la marque des renégats. J'ai tenté de la dissimuler sous ce tatouage en forme de soleil mais...... elle est toujours là. C'est une des cicatrices de mon enfance dont je ne peux me défaire.

Malheureusement pour moi, elle n'est pas la seule. je fis lentement glissé sa main sur ma peau remontant sur ma poitrine m'arrêtant sur la marque des trois griffe facilement dissimulable sous des vêtements.

_ Le résultat de ma toute première bagarre. Je sais que ce n'est pas jolie à voir et je comprendrais que çà te répugne. Je veux que tu sache tout de moi et que c'est à cause de ces marque que je passe la majeure partie de ma vie sous ma forme animal. Une fourrure c'est pratique pour caché ce qu'on ne veux pas montré. Mais je ne veux plus me cacher. Je ne ressent aucune honte quand je suis avec toi vis à vis d'elle. Et si tu ne sais pas comment exprimer tes sentiments, alors montre les moi. Je ferais du mieux que je le peux pour les recevoir et les accepter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Douce nuit.. [Lena, la seule et unique] [HENTAI /!\]   Ven 23 Mar - 23:09

Je sentais safrustration à travers ses mains qui me tenaient, doucement. Plutôt que de suivre sa main qui me guidait, je ne la quittait pas du regard. Je ne pouvais me détacher de celui-ci. Il me semblait si impénétrant, si curieusement obscur et merveilleux à la fois. J'étais amoureux. Non, pire que cela. Imprégnée d'une force que même la mort ne pourrais combattre. Que même les morts ne pourrait comprendre. Mon regard changea quand je sentis sa cicatrice dans le creux de mes doigts. Je la caressa doucement avant de retirer ma main. Je baissa la tête pour réfléchir un instant. Le silence, commencant à etre pesant, j'éclata de rire. Je m'allongea sur le dos, toujours le sourire aux lèvres et me yeux légèrement humides.

Je jetta un coup d'oeil vers celle que je désirais, la regardant de haut en bas. Je lui souriais ironiquement avant de levé légèrement un sourcil.

- Je ne sais pas laquelle de ces situations te rends le plus mal, dis-je en jetant montrant du menton ses cicatrices, puis le fait qu'elle se retrouve en sous vêtements.

Je me calma doucement, me reprenant. Je tendis la main et dégagea son visage qui était recouvert d'une mèche de cheveux avant de caresser celui-ci.

- Viens là.. murmure ais-je avant de l'attirer vers moi délicatement.

Je posa mes lèvres contre les siennes, au même moment, la soulevant d'une seule main pour la disposer à qualifourchon sur moi. Je lui caressa doucement les hanches, puis le dos, retrouvant mes mains en direction des attaches de son soutien gorge. Je la regarda un instnt avec un regard interrogateur, comme pour demander la permission. Je ne voulais pas la fruster, encore moins la rendre mal. Je ne savais pas comment agir avec elle, et même avec les femmes en général. Elles sont tellement imprévisible que je me demande pourquoi je cherche tellement à les comprendre. Quoi qu'il en soit, Lena était la dernière que je voulais risquer de perdre, même si l'ont savait tout les deux que ce perdre reviendrais à notre propre perte à tout les deux. Mes mains tremblaient légèrement je compris qu'il fallait que je lâche. Elles decendirent le long de son corps avant de ce poster le long du mien. Retirant mon haut, Je disposa mon bras sur mes yeux, soupirant légèrement. Elle me destabilisait, ce que je trouvais assez étrange et inconfortable comme situtation.
Revenir en haut Aller en bas
_Louve_
avatar
Lena Heartland

Féminin
Rang forum : Petite nouvelle
Date d'inscription : 17/11/2009
Messages : 50
Age : 25


Âge : 17 ans

Humeur : Mélancholique

Spécial : Rien à signaler
R.P.G. en cours : A préciser


Relations
Statu: En couple
Amour: Flave Aoki
Relations:
MessageSujet: Re: Douce nuit.. [Lena, la seule et unique] [HENTAI /!\]   Dim 25 Mar - 4:50

_Je vois pas ce qu'il y a de drôle.... Je marmonne, faisant quelque peu la moue à mon compagnon hilare. Puis je m'empourpre lorsqu'il me fait la remarque comme quoi il ne sait ce qui me mets le plus mal à l'aise dans tout çà. A vrai dire moi non plus pour être tout à fait honnête. Puis, m'attirant vers lui, il posa ses lèvres sur les miennes tandis que d'une main ferme et douce il me déplaça pour que je me retrouve à califourchon au dessus de lui. Il m'embrassa tandis que ses mains caressaient mes hanches, mon dos s'arrêtant aux agrafe de mon soutient gorge qui curieusement il ne défit pas semblant visiblement attendre mon autorisation. Sa réaction me fit sourire. Les joues en feu et le coeur battant, je rassemble mes cheveux d'un seul coté et me tortillant un peu retire moi même ce qu'il n'a pas osé retirer lui même. Puis, retirant doucement son bras de son visage, l'embrasse tendrement laissant ensuite glisser mes lèvres jusqu’à son cou que je mordille doucement.

_Pourquoi t'être arrêter? Je lui souffle au creux de l'oreille.

M'écartant un peu, je pose mes deux mains à plat sur son torse et tête légèrement penché lui sourit un soupçon de malice et de désirs dans les yeux.

_Tu es le seul avec qui je veux.... partager ce genre de... chose.

Me mordillant les lèvres, je tire sur l'une de mes longues mèches noires, ayant du mal à parler de "çà". J'étais nerveuse et surtout sans expérience.

_Soit... soit gentil avec moi c'est.... tout ce que je te demande. Je sais que je n'ai aucune expérience mais je tacherais d'être... d'être à la hauteur.

Rougissant de plus belle, je cache mon visage dans mes mains.

_Je me sens tellement bizarre..... J'ai peur mais en même temps je ne veux pas que çà s'arrête.

Ce n'est pas une situation que je connais. Je ne maîtrise ni mon corps ni mes réactions. Et cela me.... Cela m’énerve et m'agace. Si seulement je n'étais pas si.... Si innocente. Je ne sais rien de l'intimité d'un couple. Mais je suis heureuse d'avoir attendue tout ce temps pour découvrir ce monde inconnu. Car, c'est auprès de l'élue de mon coeur et de mon âme que je vais vivre ma première expérience. De plus, il m’accepte telle que je suis, ce fichant pas mal de mes horrible cicatrice. Que demander de mieux?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Douce nuit.. [Lena, la seule et unique] [HENTAI /!\]   Ven 19 Avr - 5:15

Sa moue la rendait encore plus adorable que la dernière fois que son sourire hanta mes pensées. Elle semblait tellement fragile et forte à la fois, tellement heureuse et gênée que son sourire m'en décrocha un immédiatement. Ses mains parcouraient les miennes et elle retira son soutien-gorge, ce qui me fit frisonner de plaisir à la vue de sa magnifique poitrine. Elle n'avait rien à envier aux autres femmes, encore moins à moi. Frissonnant encore plus au contact de ses lèvres sur mon cou, je ne pus retenir de lui presser légèrement le dos, retenant un léger gémissement. Elle faisait monter en moi un poussée d'adrénaline que je n'avais connu avec aucune autre qu'elle.

_Pourquoi t'être arrêter?

Son souffle chaux me rassura et m'inquiétait en même temps. La malice dans sa voix et dans ses yeux, j'y vis un défi et non une réponse à une question. Ma réponse fut telle que je l'embrassa fougueusement, prenant son visage d'une poigne forte mais douce. J'entrouvris ses lèvres et y glissa ma langue, doucement, sensuellement, jouant avec la sienne. A bout de souffle, je finis par la regarder dans les yeux et poser mon front sur le sien. Elle posa alors ses mains sur mon torse et me sourit de nouveau, cette fois avec plus de désir que de jeu dans ses yeux.

_Tu es le seul avec qui je veux.... partager ce genre de... chose.

- Tu es celle que je désire plus que tout.. dis-je, encore essoufflé par notre baiser.

Elle était nerveuse et je souhaitais la rassurer, pourtant, elle ne m'en laissa pas le temps et reprit la parole, jouant avec ses cheveux. Je cherchais son regard, mais elle le fuyait légèrement. J'en souris d'amour, la trouvant tellement mignonne.

_Soit... soit gentil avec moi c'est.... tout ce que je te demande. Je sais que je n'ai aucune expérience mais je tacherais d'être... d'être à la hauteur.


Je caressa son visage, le sourire toujours béa. Elle se cacha le visage, peut-être de honte, que sais-je. Il n'y avait pour moi aucune raison et, cherchant mes mots, je pris la parole plus rapidement qu'elle, essayant de la rassurer.

- Je serais toujours gentil avec toi, mon amour.. C'est moi qui espère être à la hauteur.

_Je me sens tellement bizarre..... J'ai peur mais en même temps je ne veux pas que çà s'arrête.

me coupa t-elle, soudainement.
Je rigolais doucement, puis me calma avant de lui ôter les mains de son visage et de planter mes yeux devant les siens, posant de nouveau mon front sur le sien et lui souriant de plus belle.

- Tu es tellement magnifique quand tu es gênée, mon amour...

Je me mordis la lèvre avant d'embrasser les siennes, fougueusement, collant mon torse contre ses seins nues. Je voulais faire monter le désir en elle, comme il se trouvait en moi actuellement. Je n'avais plus envie de rien, ma seule obsession était elle et son corps de rêve. Je la désirais tellement et je souhaitais qu'elle le sache. Hors d'haleine, je repris mon souffle, légèrement tremblant alors que mes doigts parcourant son cou, puis le bout de ses seins, jouant légèrement avec ses tétons.

- Je te désire tellement, Lena..

La douceur de sa peau attirait inexorablement mes doigts. Son goût finit d'ailleurs par avoir raison de ma langue, et sentir qu'elle répondait à mon baiser appuyé me fit durcir déjà. Je l'embrassais alors de nouveau sur la poitrine, en m'attardant un peu plus sur ses tétons que je suçotais doucement. Puis je les léchais en les mordillant en doucement. J'espérais la faire jouir de plaisir au contact chaud de ma langue, à nos deux contacts réunis, à nos envies. Je voulais tout envoyer valser d'un seul coup, tout, ses principes et les miens. Je ne désirais plus qu'une chose et c'était elle. Serrant délicatement de mes mains sa poitrine, tout en continuant mes baisers, je fermais les yeux. Je me stoppa, à bout de souffle. La chaleur ambiante reflétait mon envie pour elle. Je remonta vers son cou pour lui mordiller doucement et sauvagement à la fois. Je me sentais dur et pourtant, il n'y avait pas grand chose de fait. J'avais l'impression d'aller trop vite, toujours trop vite avec elle et j'en avais peur. Qu'elle parte, me laisse seul. Je chassa ses idées de ma tête et rouvris les yeux afin de prolonger ce baiser. Lui susurrant doucement des mots d'amour, je finis par coller mes lèvres sur son cou et aspirer doucement, sans lui faire de mal. Une jolie marque violine y était laisser lorsque mes lèvres quittèrent l'endroit. Un petit sourire de satisfaction, se perdit vite quand même vite en pensant à des détails techniques. Serais-je précoce? J'en avais une peur bleue, même si je ne le montrais pas.

J'avais qu'une envie à présent, qu'elle m'enlève mon bas et que nous faisions qu'un et même corps. Unis et à jamais. Je recula pourtant doucement, caressant sa joue encore chaude et prit une mèche de ses cheveux entre mes doigts, jouant avec légèrement.

- Je t'aime..

Cette affirmation me fit rougie, doucement, mais ne se vit presque pas à cause de ma peau aller. J'avais peur de cette relation et pourtant, je ne comptais pas m'arrêter ainsi, pas comme cela, pas avec elle. Mes lèvres joignirent les siennes, joignant nos langues. Son odeur, son gout, j'en étais fou. Je désirais tellement plus.
Revenir en haut Aller en bas
_Louve_
avatar
Lena Heartland

Féminin
Rang forum : Petite nouvelle
Date d'inscription : 17/11/2009
Messages : 50
Age : 25


Âge : 17 ans

Humeur : Mélancholique

Spécial : Rien à signaler
R.P.G. en cours : A préciser


Relations
Statu: En couple
Amour: Flave Aoki
Relations:
MessageSujet: Re: Douce nuit.. [Lena, la seule et unique] [HENTAI /!\]   Sam 20 Avr - 4:20

Il me mettait littéralement la tête à l'envers. Un flots, un océan tout entier de sensation nouvelle et exaltante s'abattait sur moi et je n'avais d'autre choix, d'autres désirs que de me laisser emporter. Ses mains parcourait mon corps incendiant ma peau provocant de délicieuses décharges électriques qui accéléraient les battements de mon cœur, enflammaient mes joues et me coupaient le souffle. Je n'avais aucune idée de se que je devais faire pourtant mon corps réagissait d'instinct à ses caresses, à ses baisers. Le prendrait-ils mal si je laissais éclater mon euphorie? Me mordant les joues je me retenais de rire aux éclats, cependant que quelque curieux petits gémissements s'échapper d'entre mes lèvres. Je ne voulais pour rien au monde que cela cesse, que ce picotement dans le bas de mon ventre ne s'estompe. Mes lèvres aussi commençaient à picoter sous les assauts de plus en plus violents de ses lèvres. Il me dévorait avec ses yeux, ses lèvres, ses mains.

_Flave soufflais-je son prénom me mordant les lèvres tandis que mes mains partait à la conquête de son torse nue et incroyablement sexy.

Celles-ci tremblaient légèrement de façon fiévreuse et incontrôlable. J'avais une peur bleue de ce qui allait se passer ensuite et pourtant était incapable de faire machine arrière ou du moins incapable d'empêcher mon corps de faire ce qu'il voulait. Ainsi c'est cela que l'on appelle le désirs. Je l'expérimentais, le découvrais pour la première fois et c'étais au delà de tout ce que j'avais pu imaginé, mille fois plus puissant que ce que les autres louve avaient vainement tenté de m'expliquer.

Et tandis que j'embrassais son cou de mes lèvres tremblante, mes mains descendirent toujours plus bas marquant une pause lorsqu'elle sentirent le contact de ce qu'il lui restait de vêtements. Mon rythme cardiaque alla crecendo en même temps que le picotement dans le bas de mon ventre. Alors, fermant les yeux, je l'embrassais et laisser mes mains faire le reste du travail. Autrement dit tandis que ma langue jouait avec la sienne, elles firent lentement glisser son caleçon sur ses hanches avant d'entreprendre de retirer mon propre bas. La tâche ne fut pas facile tant elles tremblaient et elle renoncèrent très vite. Je n'osais toujours pas ouvrir les yeux. Me détachant de lui paupière toujours résolument close et lui tournais le dos et retirais mon dernier sous vêtements, me sentant quelque peu ridicule et surtout horriblement gêné. Cependant je parvenais à surmonter tout cela et ouvrant les yeux me tournais vers lui le coeur battant. Je rougis de plus belle face à la vision de son désirs pour moi. Une part de moi voulait prendre ses jambe à son coup tandis que l'autres....... Je vous laisse devinez. Déglutissant avec peine, je me mordais la joue avant de me rapprochais doucement de lui, toujours plus près jusqu'à me retrouver quasiment à califourchon au dessus de lui. Cependant je fut bien incapable d'allez plus loin. Oh bien sûr je connaissais la marche à suivre, en théorie du moins mais là tout était différent. Que devais-je faire? Posant une main sur sa joue j'implorais son aide.

Le corps vibrant d'un désirs ardent j'appréhendais notre union. J'avais pu constater de mes propre yeux à quel point mon corps lui plaisait seulement.... Seulement cela serait-il suffisant pour lui qui a connut d'autres filles avant moi? Moi qui ne sais comment m'y prendre pour le satisfaire? Le seul atout que j'avais c'était mon amour pour lui, son amour pour moi. Ça et mon corps réagissant d'instinct à ses caresses, à ses baisers.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Douce nuit.. [Lena, la seule et unique] [HENTAI /!\]   Dim 21 Avr - 6:56

Je la voyais ôter ce qui lui restait de vêtements, et par la même occasion en faire de même avec les miens. Elle était si mignonne, gênée et désirable à a fois. Le désir montait de plus en plus en moi, si bien que je ne pus me contenir de la serrer contre moi. Rougissante, haletante, elle était encore plus magnifique que tout ce que j'avais pu imaginer ou même rêvée. Elle était celle avec qui je ferais ma vie et avec qui je serais le restant de celle-ci. Je lui serais fidèle et amoureux, toujours et encore, de plus en plus. Chaque seconde passé à ses cotés me rappelait à quel point elle était ma désirée, mon unique but de continuer à me battre et à vivre en ces terres. Alors qu'elle attendait un signal de ma part, je lui souris doucement, passant ma main derrière son cou et l'embrassant de plus belle. Son gout, j'en étais fou. Je voulais l'embrasser encore et encore, pendant des heures, l'éternité nous appartenais alors à elle et moi, j'aurais tout le loisir de la désirer autant que cela. De mon autre main, je pris ses hanches et la rapprocha de moi.

Ardent de désir pour elle, je la souleva et la positionna en dessous de moi. Ainsi, je voulais qu'elle profite de chaque instants, de chaque moments de plaisir qui s'offrait à elle. Pour sa première fois, je voulais lui offrir ce que je n'avais jamais offert à aucune autre : mon amour. Mon envie et mon désir ne brulerait plus que pour elle et seulement elle, elle avec qui je ferais ma vie et mon envie. En douceur, je la pénétra alors que mes lèvres ne quittèrent pas les siennes. Un gémissement s'échappa de ma bouche tout de même. J'avais peur et j'étais extrêmement bien à la fois. Alors que nos corps à l'unisson s'harmonisait dans nos vas et vient, je ne pouvais penser à autre chose qu'elle et du fait qu'enfin nous étions réunis elle et moi. Enfin, nous faisions ce dont nous avions toujours envie. Nous étions fait l'un pour l'autre, c'était une évidence. J'accélérais mes mouvements, voulant lui provoquer plus de plaisir, un gémissement ou même un cri. Je voulais qu'elle se sente aussi bien que moi, qu'elle aime cette sensation de nos deux corps ensemble, qu'elle jouisse de ce bonheur que nous partageons.

Mes mains parcouraient son corps et je voulus lui offrir encore plus de plaisir, c'est pourquoi ma main se balade sur son sexe, jouant avec son clitoris, afin de lui donner encore plus de plaisir. Alors que mes gémissements et mon halètement se faisait de plus en plus fort, je la voulais encore plus. Ma respiration était saccadée, mon coeur battait à tout rompre dans ma poitrine. Je me sentais venir alors que cela faisait à peine quelques minutes que nous étions en plein acte. J'avais peur de la décevoir. Mes mouvements ralentissaient, puis recommençaient, encore et encore.

- Je t'aime Lena, Je t'aime tellement..

dis-je, sous un soupir, alors que mes mouvements devenaient de plus en plus rapide. Mes lèvres rejoignirent les siennes, ma langue chercha la sienne et elles dansèrent dans une course folle alors que je reprenais mon souffle. Essayant de mon contenir pour faire durer le plaisir, je pris ses jambes de chaque côtés de moi et alla plus profondément, sans pour autant lui faire mal. Je me sentais venir de plus en plus.

- Tu me rends fou..

Dans ces paroles, un gémissement se fit entendre et je jouissais en elle, sans vraiment me poser les bonnes questions. Le moment était tellement beau, tellement magique que je ne voulais pas me préoccuper des détails. J'étais au ange, et j'avais espérer que c'était de même pour elle. Je me retirais doucement, pour ne pas la blesser. Je me sentais honteux d'avoir été aussi rapide et puissant à la fois avec elle. Avait-elle seulement aimée? Me retrouvant nu comme un vers devant la femme que j'aimais et qui me rendais fou avec chaque parcelle de son corps, j'attendais une réaction.

- Je suis désolé..

Je m'en voulais encore plus. Si seulement, elle avait été combler. Ce que j'espérais. Mon regard la fuyait, tellement pour moi, mon incompétence avait été minable. Je l'aimais tellement et je la désirais à un point que je n'avais jamais désiré personne autant que cela.
Revenir en haut Aller en bas
_Louve_
avatar
Lena Heartland

Féminin
Rang forum : Petite nouvelle
Date d'inscription : 17/11/2009
Messages : 50
Age : 25


Âge : 17 ans

Humeur : Mélancholique

Spécial : Rien à signaler
R.P.G. en cours : A préciser


Relations
Statu: En couple
Amour: Flave Aoki
Relations:
MessageSujet: Re: Douce nuit.. [Lena, la seule et unique] [HENTAI /!\]   Lun 22 Avr - 2:05

Mordant mes joues je résistais à la douloureuse sensation de nos deux corps fusionnant et battant des paupière chassais les larmes qui me montaient aux yeux. Mais elle ne dura qu'une fraction de seconde. Ce fut bref et lui succéda une étrange et envoûtante sensation de plénitude qui peu à peu se mua en une euphorique sensation de plaisirs. Nos corps se mouvaient en harmonie, ses caresses m’entraînant de plus en plus haut vers le ciel. Je perdais pieds et mon dieu que c'était délicieux. Il me coupait le souffle par ses baisers de plus en plus fiévreux. J'avais envie de hurlais mais ma voix avait déserté ma gorge. Mes mains serraient si fort le draps en dessous de nous que je l'entendis craqué.

Ses mains sur mes hanches rapprochèrent nos deux corps si étroitement mêlés jusqu'à l’extrême limite. Et le monde qui tournait déjà autour de moi se mit à tourner encore plus vite. Des étoiles dansaient devant mes yeux alors que quelque chose était sur le point de céder en moi. Un ultime murmure, un ultime mouvement et les flots m'emportèrent. Parcouru d'un torrent de plaisirs mon corps se cambra mes mains arrachant d'avantage le drap.

Les mots qu'il prononça après s'être retirer, sa façon de fuir mon regard suffirent à me faire froncer les sourcils. De quoi devait il être désolé? Pourquoi avais-je l'impression qu'il se sentait honteux? Ne venions nous pas de vivre l'un des plus merveilleux instant qui soit. Le souffle court, je me redressais un temps soit peu difficilement. Il m'était à présent clair comme de l'eau de roche qu'il me pensait insatisfaite ou blessé. Cependant c'était loin d'être mon cas. Je venais de fusionné avec un homme pour la toute première fois et je m'en sentais fiévreusement comblé.

Posant une main sur son bras, j’attirais son attention et sourire aux lèvres, les joues en feu et le souffle court scellé nos lèvres d'un doux baiser. Puis mordillant sa lèvre approfondi notre baiser ma main fourrageant dans ses cheveux.

_ Je t'aime, soufflais-je contre ses lèvres lui faisant comprendre par ces simple mots qu'il n'avait aucune raison d'être désolé.

Plaquant ma poitrine contre son torse, j'embrassais avidement son cou, une mains dans ses cheveux et l'autre quelque peu tremblante descendant lentement jusqu'à son sexe qu'elle caressa doucement et sans doute maladroitement vu mon manque d'expérience dans l'espoir de lui offrir le même plaisir qu'il m'avait lui même offert à peine quelque minute plus tôt. J'avais aimé, adoré cette harmonie de nos deux corps et j'étais prête à renouveler l'expérience tant cela s'était révéler délicieux et je l'avoue un peu trop court à mon goût. Frissonnante par anticipation, je plongeais mon regard dans le siens me mordillant la lèvre inférieure. J'avais encore besoin qu'il me guide sur cette route inconnue et m'en sentais un peu honteuse. Me jurant d'apprendre vite, je me collais contre lui savourant la sensation de nos deux corps en contact. Je ne voulais faire aucun faux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Douce nuit.. [Lena, la seule et unique] [HENTAI /!\]   Ven 26 Avr - 1:37

Je sentais bien que malgré le plaisir que je lui avais offert, elle n'était pas totalement comblé, ce qui me vexa légèrement mais je ferais avec, de toute façon, je n'aurais pas le choix. Elle se redressa pour s'approcher de moi, me donnant du plaisir malgré son geste maladroit. Voulant la guider, je passa ma main sur la sienne et lui montrait les gestes à faire pendant que ma langue jouait avec la sienne et que je fermais les yeux. J'étais heureux et je retenais tellement de gémissements, j'aurais pu continuer ainsi encore et encore si mes capacités humaines ne me freinait pas.

Alors, je me rallongea sur elle et nos corps ne faisait de nouveau plus qu'un. Transpirant légèrement, le souffle court, elle me donnait tellement de plaisir. Mes vas et vient étaient tellement lents, puis rapides, que le contact intérieur avec elle était tellement passionnée. J'adorais lui faire l'amour, tellement elle était belle et désirable à mes yeux. Les expressions de son visage, tordu de plaisir, me donnait encore envie, encore et encore. Je l'embrassais alors sur chaque parcelle de son corps, la détaillant au maximum, essayant de connaitre par coeur toutes ses formes, ses courbes et même ses cicatrices qu'elle trouvait immonde mais qui ne faisait que renforcer le désir et l'envie que j'avais pour elle en tant que femme et en tant qu'Alpha. C'était la mienne et ce désire de possession me donna envie de la serrer plus fort encore, encore plus fort, plus prêt de moi. Personne ne me la volerait, personne. Je souhaitais lui faire procurer autant de désir qu'elle souhaitait et même si cela devait durer des heures, je serais sien pour toujours.
Revenir en haut Aller en bas
_Louve_
avatar
Lena Heartland

Féminin
Rang forum : Petite nouvelle
Date d'inscription : 17/11/2009
Messages : 50
Age : 25


Âge : 17 ans

Humeur : Mélancholique

Spécial : Rien à signaler
R.P.G. en cours : A préciser


Relations
Statu: En couple
Amour: Flave Aoki
Relations:
MessageSujet: Re: Douce nuit.. [Lena, la seule et unique] [HENTAI /!\]   Sam 27 Avr - 4:40

Posant sa main sur la mienne, il me guida en douceur, m'apprenant à lui procurer du plaisir. Et le peu de gène que j'éprouvais à l'égard de mon inexpérience s'envola lorsque je l'entendis gémir faiblement contre mes lèvres. L'entendre, le voir et le sentir ainsi frémir de plaisirs entre mes mains eu pour effet d'augmenter mon propre désirs à son égard. Je ne pensais pas que cela était aussi délicieux de faire plaisirs à l'élu de son cœur. Me faisant basculer sur le dos il ne tarda pas à unir à nouveau nos deux corps, m'arrachant un frisson de plaisir. Ses mains, ses lèvres parcourant mon corps avec avidité embrasaient mon corps, m'électrifiant de la tête aux pieds tant et si bien que je ne pouvais retenir mes gémissements.

Le temps semblait s'être arrêter pour nous. Je voulais plus que tout que cela soit le cas. Je voulais me fondre en lui, qu'il se fonde en moi afin que nous ne fassions plus qu'un. Mais c'est impossible n'est ce pas?Mon cœur se serra à cette pensée et mordant mes joues je la chassais loin très loin de moi. Vivre l'instant présent voilà tout ce qui m'importe tandis qu'il se mouve en moi. Esquissant un sourire je le serrais dans mes bras nouant mes jambes autour de lui autant que je le pouvais, constatant avec bonheur que tout comme moi Flave n'était pas prêt de me lâcher. A même titre que nos corps, nos âmes elle aussi fusionnaient me transmettant tout l'amour et le désirs qu'il éprouvait pour moi.

Prise d'une idée soudaine, je nous fis basculer sur le côté jusqu'à ce que nos position soit inversé. Mes deux mains poser à plats sur son torse, je posais mon front sur le siens, interrompant brièvement l'harmonie de nos deux corps en mouvement plongeant mes yeux dans les siens. Je l'embrassais avant de laisser mes lèvres descendre lentement sur sa mâchoire, sa gorges, ses épaules et finalement son torse musclé et sexy déposant sur leur chemin un millier de baiser fiévreux. Cela fait, je plaquais ses mains sur mes hanche et me mordant la lèvres passer mes bras autour de lui avant de commencer à onduler en douceur puis de plus en plus vite au dessus de lui à mesure que monter le plaisir. Mon corps se mouvait de lui même comme mue par un volonté propre. Puis lorsque je nous sentis tout deux venir, il se cambra de lui même mes doigts s'enfonçant des ses épaules. Je ne pu retenir un cri de pur plaisir lorsque cela se produisit.

Le corps en feu et haletante, je me laissais ensuite lourdement retomber sur lui, un sourire de plénitude scotcher à mes lèvres. Nos cœur battaient en rythme soulevant nos poitrine à l'unisson. Prenant l'une de ses mains, j'en embrassais la paume avant d'entrelacer mes doigts avec les siens. Posant la joue sur son coeur, j'en écoutais les battements yeux clos.

_ Je ne pensais pas que c'était aussi bon finis-je par soufflais un peu surprise d'avoir osé le dire tout haut.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Douce nuit.. [Lena, la seule et unique] [HENTAI /!\]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Douce nuit.. [Lena, la seule et unique] [HENTAI /!\]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FALLEN ANGEL'TEARS: A TALES OF ORIGINALS :: ¤ Mémoire ¤ :: ◆ Archives R.P.G.◆-