forum RPG Fantasy Vampire/Loup/Ange/Démon.....ect
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  Évènements  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Invité


MessageSujet: Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken   Mer 30 Juin - 10:50

La classe commençait dans quelques minutes.
A tout aller bien dans le meilleur des mondes: Le dirlo l'avait fait visiter, lui avait montré les statistiques, le comportement général était parfais à part une hystérie des filles pour les gars si il en jugeait par les rugissement de la foule. Bah, rien de bien embattant. Ça le changeait des cris d'horreur des victimes des vampires...et des leurs quand ils tombaient sur leur prédateur naturel: LUI.
Il avait signé son contrat de prof et avait put installé ses affaires dans un appartement, pas très loin d'ici. Là ou ca devenait bizarre se fut quand on lui dit qu'il bossait le soir. Bon, là ca passe. Et puis, la veille de son premier jour, il avait recu un appel du dirlo qui lui dit en toute simplicité qu'il enseignerait à des vampires et des loups-garous.
Réaction de Sarken: "QUUUUEUUUAAAAA?!!" traduction: "QUOI?!!"
Le directeur à beau lui expliquer, il n'y a pas moyen de le calmer:
"Vous savez qui je suis? Vous savez se que je leur fait en général? Vous savez se qui risque de se passer?"
Réponse de l'autre: "A votre avis, pourquoi c'est vous que j'ai engagé?"
"Ouais, ca se défend... MAIS Ça va mal tourner je le sens..."
Bon, maintenant, il était trop tard pour commencer à se morfondre: le contrat est signé et donc il doit s'y coller... Mais bon...

C'est donc le pieux sous le bureau que Sarken ouvrit ses portes à sa classe. Il avait prévu trente talismans, quarante arbalète planquées au plafond armées de pieux argentés, quatre fioles de concentré d'ails pour son pistolet à injection , Son marteau en argent pour la décapitation et un peu d'eau bénite. (Il n'était pas croyant pour un sou mais on sait jamais...)

"Entrez bande de larves"

Première règle du professorat selon Sarken, on gueule et on se fait respecter tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken   Mer 30 Juin - 21:28

_"Entrez bande de larves"

_"Beuh?"


Le petit vampire ne fît pas attention à la provocation du professeur. Tzenor se dépêchait de s'asseoir mais il trébucha contre un pied de table et s'aplatit le nez à terre. Il se releva des larmes dans les yeux et se retourna sur le reste de la classe qui semblait totalement l'ignorer.
Il avait surtout mal au nez. Alors il mit la main sur celui-ci et alla s'asseoir au bureau le plus proche.

Quelques minutes passèrent et Tzenor se rendit compte bien vite qu'il était le seul à se trouver au premier rang. Mais Tzenor n'eut pas peur pour autant : il se souvenait que lorsque qu'il était en cours en primaire : il était toujours au premier rang et les profs étaient content. Parfois même, ils lui tapotaient gentiment la tête.

Alors Tzenor ne trouvait pas cela bizarre du tout et il se sentait pas en danger : jusqu'à ce qu'il pose le regard sur les yeux du profs qui le fusillèrent comme tout les autres élèves de la night class.


Dernière édition par Tzenor Larmande le Jeu 1 Juil - 10:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken   Mer 30 Juin - 22:52

Plus de vingt suceur de sang était entré. Bon en fait, Sarken ne savait pas trop qui était quoi, si il y avait des loup? des vampires? des humains? des Kittékats? Et franchement il s'en foutait royalement. Les élèves s'était rangé en place, gentiment, sans trop faire d'histoire. Rien de bien méchant... Mais Sarken le savait, ils voulait tous lui sauté dessus! Il fallait qu'il tue le premier! et tout de sui...
Un grand "BAM" se fit entendre et le prof fut sortie de sa rêverie. Un tout jeune gamin venait de se fracturer le cerveau déjà fort atteint sur le sol de la classe. Sarken le vit se relever, s'assoir et regarder autour de lui comme un candide. Il était assis au premier rang et semblait isolé des autres.

Sarken fut titillé par le gamin. Il s'avançât.

"Toi et moi, on va pas être copain! T'es entré et ta tête me revient déjà pas... au fait on s'est pas déjà croisé quelque part?"
Oui le garçon lui semblé de plus en plus familier au fur et à mesure qu'il rétrécissait sur sa chaise tandis que Sarken emplissait la salle.

"Ouais attend...c'était chez un tavernier avec un marchant complétement con et toi t'était ...euh...non...ou alors?...dans une auberge ou j'avais emmené une fille...non?... ou plutôt... Dans un petit village par un temps orageux... non? Mmmmm je me rappelle plus mais ta tête... Bah... Dans tout les cas je vais être ton pire cauchemars, vermicelle!"


Puis, il s'adressa à la classe:

"Et c'a vaut pour vous tous: je vais vous faire pleurer vos mère!!! On peut dire ca pour des vampires? Ou faut plus parler du gars qui vous a bouffé?"

Il se retourna et s'installa à son bureau:

"Je suis Sarken Carmin!!! votre fin est proche!!!"

Le silence se fit après cette annonce...

"Ho pardons, déformation professionnel... Euh on reprend; nananin na nanin Sarken Carmin. Le cour commence!!!"
Revenir en haut Aller en bas
_Louve Impériale/ Originelle_
avatar
Mitsuki S. Ookami

Féminin
Rang forum : Erudit
Date d'inscription : 23/06/2009
Messages : 961
Statut : Présente
Age : 31
Compte principal :
  • OUI



Alpha
Âge : 17 ans

Poste : Chargée de discipline
Rythme de vie : Jour
Humeur : confuse
Sun

Spécial : Rien à signaler
R.P.G. en cours : A préciser


Relations
Statu: Célibataire
Amour: Zéro Kiryu
Relations:
MessageSujet: Re: Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken   Jeu 1 Juil - 1:56

Mitsuki se figea sur place et déglutit. Arf..... C'était pire que ce qu'elle avait prévus. Le nouveau professeur d'art n'avait pas, mais alors pas du tout l'air commode. Gah, mais pourquoi a-t-elle accepté de venir surveillé ce premier cours? Ah oui parce que le directeur l'a demandé, parce que vue le profil du dit professeur cela risque de tourner au massacre de vampires et que le gentil directeur ne veux pas que cela arrive. La jeune fille soupira, inspira à fond et prenant son courage à deux mains toqua à la porte. Elle n'attendit pas qu'il lui disent d'entré et entra. Sitôt eut elle franchit le seuil que les regards se rivèrent sur elle. Elle émit un faible grognement et traversa la salle la tête haute. Cela fait, elle s'inclina devant le professeur et se présenta.

_Bonsoir professeur. Escusez moi de mon retard, mais j'ai du cavalé après des days class. Je suis Mitsuki Sakura. Gardienne de cette académie. Je ne suis la que pour veillé à ce qu'ils se tiennent tranquille bien que visiblement vous vous en sortez très bien.

Elle s'inclina de nouveau poliment et traversa de nouveau la salle non sans un sourire à l'intention des vampires présent et s'installa au fond de la salle sans plus. Elle n'était pas du tout enchanté de se trouver là au milieu de ses vampires hostile mais il était de son devoir d'y être. Alors elle ferait avec.
Revenir en haut Aller en bas
http://cloverfield-legacy.forumgratuit.org/
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken   Jeu 1 Juil - 10:45

Mitsuki ne remarqua sans doute pas le petit vampire blondinet qui la suivait de près pour aller se cacher au fond de la salle. Il avait peur de rester au premier rang en compagnie de ce drôle de professeur.

Déjà le monsieur disait qu'il fréquentait les cavernes et qu'il sortait quand il pleuvait, or Tzenor prenait soin de ne pas trainer dans les endroits qu'on lui avait dit qu'ils étaient pas bien. Et ensuite, le monsieur disait qu'il allait devenir son cauchemar mais déjà Tzenor se sentait mal en le regardant et se demandait s'il était pas déjà entrain de cauchemarder. Alors, Tzenor se disait qu'il allait se mettre au fond de la classe derrière tous les autres et que comme ça le monsieur eh bin il lui parlerait "pooooasss".

Quand il avait vu Mitsuki passer à côté de sa table il avait sauté sur l'occasion et s'était précipité derrière elle. Peut-être qu'en suivant quelqu'un qui allait s'asseoir plus loin : personne ne ferait attention à lui. ERREUR, tout le monde avait les yeux rivés sur la touffe blonde sauf peut-être Mitsuki qui était dos au blondinet lorsqu'elle partit s'asseoir.

N'empêche que ce monsieur était bizarre : il avait appelé la night class "vampire" ah ça non! Pas encore un nom de code!

Tzenor s'assit finalement tout au fond à droite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken   Jeu 1 Juil - 11:02

"Bonsoir professeur. Excusez moi de mon retard, mais j'ai du cavalé après des days class. Je suis Mitsuki Sakura. Gardienne de cette académie. Je ne suis la que pour veillé à ce qu'ils se tiennent tranquille bien que visiblement vous vous en sortez très bien."


Gentille fifille...un peu...hein?...mais sympa.

"Exactement, j'ai une laisse de fer, tenue par un gant de fer, enfilé par une main en platine forgé. BREF JE COMMANDE!!!",Sarken changea de ton," Mais merci de votre attention jeune fille. Aller prendre une place et observez le maitre à l'œuvre."

Il observa la jeune fille se dirigeait vers le fond de la classe suivit de...de...hein?! Suivit du blondinet du premier rang persuadé de ne pas être repéré!!!
Sarken était statufié par le comportement de Tzénor et il lui fallut quelque seconde pour que son cerveau reconnecte.
Alors il fuyait, le lâche!
Le professeur attrapa solidement le col du gamin, le souleva de terre et le reposa sur son ancienne chaise.

"Non non non non, c'est ta place mon petit" puis sur un ton très sombre" Jusqu'à la fin de l'année."
Sarken avait l'air d'un démon devant son damné. Il s'en retourna vers son bureau et se penchant vers le sol, ramassa une sorte de brique.

"Ceci, bande de limaces, est une brique de glaise!"
Il enleva le plastique protecteur.
"Il y en à l'arrière de la salle. Que chacun en prenne une sauf toi le petit blond, on va t'en apporter, toi tu bouge pas!"
Les élèves firent ,presque sans rechigner, la distribution.

Le professeur sortie alors un long couteau en argent, de quoi faire frémir tous mortel ou immortel, et d'un geste vif, le planta dans la glaise.
Il commença alors à taillader la matière molle, la reformant aux doigts quand le couteau ne suffisait pas.
La brique se changeât vite en homo sapiens en cours de construction. Tout en continuant son œuvre, Sarken parla:

"L'essence même de la sculpture est de construire un objet en tri-dimension! Peut importe les moyens ou la technique, tout objet tridimensionnel peut devenir sculpture! mais pour devenir sculpture d'Aaaaaaart (Il venait de couper trop court une épaule qu'il rajusta aussitôt) Il faut y mettre ses TRIPES, son CŒUR ou dans mon cas sa RAGE pour former un tout cohérent mais incroyablement personnel!"

Sarken finit par montrer sa figurine d'à peu près vingt centimètre.

"Bon maintenant à vous, z 'avez dix minutes pour me surprendre et me prouver qu'un tueur de la nuit peut avoir des connaissance artistique!"


Revenir en haut Aller en bas
_Louve Impériale/ Originelle_
avatar
Mitsuki S. Ookami

Féminin
Rang forum : Erudit
Date d'inscription : 23/06/2009
Messages : 961
Statut : Présente
Age : 31
Compte principal :
  • OUI



Alpha
Âge : 17 ans

Poste : Chargée de discipline
Rythme de vie : Jour
Humeur : confuse
Sun

Spécial : Rien à signaler
R.P.G. en cours : A préciser


Relations
Statu: Célibataire
Amour: Zéro Kiryu
Relations:
MessageSujet: Re: Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken   Ven 2 Juil - 2:40

Mitsuki venait d'atteindre le fond de la salle quand un glapissement derrière elle lui fit faire volte face. Elle eut tout juste le temps d'apercevoir le nouveau professeur qui venait de ramenait un vampire aux cheveux blond à sa place d'origine. "Le pauvre...." pensa-t-elle. Il est vrai qu'elle n'apprécie pas particulièrement les vampires, mais, ne voudrez pas être à sa place. Visiblement, pour X raison, le terrifiant professeur d'art l'avait propulsé direct en haut de sa liste de souffre douleur. La jeune fille s'installa, et écouta avec attention les explications du professeur. Oh! Intéressant tout cela. Dix minute hein? Ouh.... Certes les vampire sont doué pour un tas de choses mais de là à réalisé une sculpture en dix petites minute? Secouant la tête et haussant les épaules, elle suivit le mouvement bien que pas obligé puisque simple observatrice, et prit un morceau de glaise. Elle posa celui ci sur sa table et fronçant les sourcils réfléchit. "Mmmmmm............ Je ne me suis jamais essayé à la sculpture. Bah.... Comme on dit qui tente rien n'a rien. ". Elle retroussa ses manches et se mit à oeuvre. " Y mettre son coeur." La jeune fille malaxa, façonna la glaise entre ses mains. Celle ci prit peu à peu forme.

_Mmmmmm............. Presque......... Non.......... Çà ne va pas.............Ah............. Oui........... Plus qu'un petit détail et..................... Fini!^^

Elle posa son oeuvre sur la table et sursauta. Arf.......... Ce n'était pas vraiment à çà qu'elle pensait. Enfin... Si en fait. Le hic c'est que son oeuvre était beaucoup trop ressemblante. Si quelque minute plus tôt un morceau difforme de glaise trônait sur sa table, il y avait maintenant un mignon petit loup qui la fixé. Tout y était. Les oreilles bien droite, un long museau accueillant et une queue touffu et longue. Il était identique au loup de ses rêves. Loups qui pour X raisons peuplent désormais la majeure partie de ses rêves quand ceux ci ne sont pas cauchemardesque.

Revenir en haut Aller en bas
http://cloverfield-legacy.forumgratuit.org/
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken   Ven 2 Juil - 4:33

Lorsque le professeur posa la main sur Tzenor, celui-ci ferma les yeux. Et lorsqu'il les rouvrit : il se trouvait assit à sa place du début du cours. Pendant une éternité Tzenor se demanda s'il avait été téléporté puis il comprit enfin que le professeur avait du le soulever pour le remettre à sa place.

Tzenor referma les yeux et les rouvrit pour trouver sur sa table un bloc de glaise. Il commençait à se demander s'il ne posséder pas de supers pouvoirs! (il n'avait pas fait attention à la remarque de Sarken)

Alors, le petit vampire aux cheveux blonds vît le professeur malmener son bloc de glaise. Il le vît faire une forme. Quand il comprit enfin le but de l'exercice Tzenor réfléchit à quelque chose à sculpter.

Il ne savait pas quoi faire. Une boule? Un œil? Une balle de Tennis? Tzenor pensait à toutes des choses rondes.
Puis d'un coup son ventre gargouilla. Il fût le seul à l'entendre mais ça lui donna une idée : il allait sculpter de la bouffe. Il réfléchit à ce qu'il aimait le plus manger. Et comme il faisait chaud il pensa à quelque chose de froid...

A quelque chose qui se trouvait dans l'eau... Puis il pensa aux habitants de l'eau de la mer.

La langue pendante, la faim au ventre, Tzenor sculpta une crevette.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken   Dim 4 Juil - 3:02

"Les minutes sont passé!"

Le sourire démoniaque du prof avait de quoi figé l'assistance.
Il s'avança d'un pas de bourreau et commença à analyser les mini-sculptures des élèves. Bien sur, on ne devient pas expert en trois secondes. Sarken le savait. Il voulut juste analyser le potentiel de "création instantané".
Vu ses aprioris, on était en droit de penser à un carnage sans aucun sens de retenus vis à vis des créatures de la nuit. Mais ce ne fut pas vraiment le cas:

" Hideux... toi,c'est horrible...toi aussi....toi aussi...toi aussi... AFFREUX!!!...c'est quoi?une bouse mutante?...toi c'est dégoutant..."

Il anéantissait chaque élèves sans jamais revenir sur ses mots.

"Monsieur vous êtes trop vache, vous pouvez pas..."


"JE FAIS SE QUE JE VEUX DANS MON COURS, P'TIT TÊTARD! ici je suis dieu, diable, justice et crime. Vous êtes en enfer, vous vous rappelez?"

Le mécontentement se faisait sentir. Puis Sarken arriva devant Mitsuki.

"Bon, qu'est ce qu'on a comme nullité ici? t'était pas là pour juste regarder?"

Le profésseur regarda ensuite la petite figurine de glaise.

"Un loup? sale bête ses machins...ca reste moyen, ca manque de technique. En gros c'est mieux mais c'est nul."

Et il continua son inspection sans autre forme de jugement.

Il avait bien sur gardé le meilleur pour la fin: il arriva sur le seul bureau plein au premier rang pour y retrouver Tzenor.

Sarken se pencha et vue la crevette. La dessus il se retourna sans un mot et rejoignis son bureau.

"Bande de blattes! écouté dieu!!! Vos travaux sont un vrai désastre et ce pour plusieurs raisons: premièrement, vous n'avez, pour la plupart, pas de technique! se qui est un problème quand on bosse en art. Ensuite, vous n'avez aucune spontanéité dans le geste et la création, vos esprits son pollué par toute les visions de films ou de bd et vous n'arrivez pas à avoir une conscience propre sur vos choix. Et enfin, VOUS N'AVEZ MIS AUCUNES TRIPES DANS VOTRE BOULOT!!! JE VEUX DES LARMES ET DE LA SUEUR. JE VEUX QUE LA FRUSTRATION DE NE PAS POUVOIR ME FOUTRE UN PAIN SE RESSENTE DANS VOS TRAVAUX!!!
Nous allons y travailler. L'introduction du cour est terminée, maintenant préparez vous à sérieusement souffrir!!! DIX MINUTES pour trouver une idée à me soumettre pour un dessin!"


Sarken enchaina sur Tzenor:

"Touuooooaaaaaaaaaaa!!! tu vas sérieusement te mettre au prochaine exercice "pasque" sinon je te boulote la face!"
Revenir en haut Aller en bas
_Louve Impériale/ Originelle_
avatar
Mitsuki S. Ookami

Féminin
Rang forum : Erudit
Date d'inscription : 23/06/2009
Messages : 961
Statut : Présente
Age : 31
Compte principal :
  • OUI



Alpha
Âge : 17 ans

Poste : Chargée de discipline
Rythme de vie : Jour
Humeur : confuse
Sun

Spécial : Rien à signaler
R.P.G. en cours : A préciser


Relations
Statu: Célibataire
Amour: Zéro Kiryu
Relations:
MessageSujet: Re: Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken   Dim 4 Juil - 4:23

Mitsuki déglutit. Certes il n'y avait aucune oeuvre d'art sur les tables mais de la à agir de la sorte....... Quand le professeur arriva à sa table, elle retint son souffle le coeur battant. Puis, sous l'effet de la surprise elle écarquilla les yeux. Pourtant, elle trouvait sa sculpture très réussit elle. Au moins elle ressemblait à quelque chose. Elle se retint de grogner et regarda autour d'elle. De la peur. Ils avaient tous peur. C'était bien la première fois qu'elle voyait un tel spectacle. Puis se fut le tour du vampire "souffre douleur". Elle éprouva un élan de pitier pour lui.

"Un désastre............Un désastre................. Ah il veux qu'on lui montre notre rage. Ah il veux de la colère. Et bien croyait moi il va être servit. Nan mais oh! Il est joli mon loup."

Serrant les dents ses membres tendu à l'extrême, elle réfléchit. Elle devait trouvé une idée et vite. Naturellement doué en dessin, ce ne devrait pas être difficile pour elle. Elle posa les yeux sur son jolie loup et vacilla une fraction de seconde. Puis elle se redressa. Marchant comme une automate, guidé par une force invisible, elle traversa la salle et une fois face au tableau attrapa une craie et se mit à dessiner frénétiquement. Peu à peu les contours d'un horrible loup, menaçant, grondant, affreux et surtout extrêmement réaliste apparurent sur le tableau noir. Son oeuvre achevé, elle laissa retombé son bras le long de son corps et reprit soudain conscience. Quand elle vit le dessin face à elle, elle sursauta et retint une exclamation. Elle recula vivement du tableau tant l'animal semblait réel. Il se dégageait de lui une aura si menaçante, si noire, si pleine de haine qu'elle en détourna le regard.

_C'est euh......Je........... Ex....... Je......

Mitsuki prit alors ses jambes à son coup et quitta la salle de classe comme une flèche ne comprenant pas ce qu'il lui avait prit.



Revenir en haut Aller en bas
http://cloverfield-legacy.forumgratuit.org/
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken   Dim 4 Juil - 11:16

Sarken vit la furie se diriger vers son tableau et commence à dessiner avec rage un loup furibond. Le dessin était d'un réalisme saisissant. La bête semblait dirigeait toute sa haine sur un Sarken qui la toisé avec mépris. Après tout, on ne se refait pas. Sarken se tourna vers la jeune fille et la fixa d'un œil tranquille. Il la vit changeait d'expression, comme si elle ne comprenait pas se qui venait de se passer. Soudain, elle quitta la salle en pleure.
Sarken, en sa qualité de chasseur de vampire et donc expert en phénomène diverse et varié, réalisa bien vite que quelque chose n'allait pas.
Quitter la salle de classe était exclus, un bon professeur donne cours jusqu'au bout et ne tourne pas le dos à une horde de vampires ayant deux dents contre lui, surtout quand il sont en cours de dressage. En plus elle ne fait même pas partie de la classe...
Mais il s'occuperait d'elle, bien que rude, il est sensible à la douleur humaine. Et surtout il en a marre de la voir dessiner des loups!
Il hurla d'une voie que tout les individus de l'étage entendraient clairement:

"Mitsuki tu viendra me voir à la sortie des cours!!! C'est dans ton intérêt!!!"


Il ne savait pas si elle l'avait entendu mais, tant pis, de toute façon, il aborderais le sujet avec elle, foie de pédagogue barbare!
Sarken se retourna vers la bête. Il analysa chaque recoin du dessin. Il y avait quelque chose d'étrange à la fille dans cette bestiole, comme dans sa statue... mais, Sarken conclut machinalement par un "bof". Signe chez lui qu'il faut passer à autre chose plus que de mépris.
Avec un petit sourire d'un faciesse tranquille qu'il n'arborait pas souvent, il ajouta pour lui même:
"Dommage que se soit un loup..."

Puis, le démon refis son apparition!

"Bien, à nous mes agneaux!!!..."


et le cours repris...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken   Lun 5 Juil - 3:14

Nicolas avait vu une fille courir en sens inverse alors que lui et Hinata se dépèchait d'aller en cours. Il avait cru reconnaitre Mitsuki, une fille dont certains vampires parlaient.
Il entendit un:


_"Mitsuki tu viendra me voir à la sortie des cours!!! C'est dans ton intérêt!!!"

plutôt hurlé.

Nicolas entra un peu essoufflé. Il ne prit même pas le temps de toquer. Il entra simplement. Il reprit très lentement son souffle. Et s'aventura près du bureau du professeur d'art : qu'il voyait pour la première fois.
Il sourit gêné.


_"Excusez-nous pour ce retard non désiré."

Derrière Nicolas : tout le monde se taisait. Le silence était total.
Ne voulant pas affronter plus longtemps le regard du professeur, Nicolas se retourna sans attendre de réponse et se dirigea vers les bureaux.
Étrangement, il voyait son frère Tzenor le regardait avec un regard plus qu'implorant. Il voulait sûrement lui faire comprendre de s'asseoir à côté de lui.

Mais Nicolas avait la nette impression qu'il ne le devait pas. Il remarquait les chaises vides à côté de Tzenor qui griffonnait quelque chose sur une feuille de papier blanc. Bizarrement le premier rang était vide comme-ci tout le monde avait voulu s'éloigner le plus possible du professeur.
Même le deuxième rang était à moitié vide. Par contre tous ceux à l'arrière étaient plein.
Alors naturellement, Nicolas alla s'asseoir derrière Tzenor, c'est à dire au deuxième rang où il restait des places.
Revenir en haut Aller en bas
sang pur
avatar
Hinata Tenshi

Féminin
Rang forum : Membre régulière
Date d'inscription : 08/09/2009
Messages : 123
Statut : Présente
Age : 31
Compte principal :
  • NON



Sang Pur
Âge : 217 ans
Situation : célibataire

Poste : présidente du pavillon de la lune
Rythme de vie : Toute seule......... Dans la sombre nuit.
Humeur : A le coeur brisé en milles et un morceaux.

Spécial : Rien à signaler
R.P.G. en cours : A préciser


Relations
Statu:
Amour:
Relations:
MessageSujet: Re: Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken   Lun 5 Juil - 3:46

Hinata suivait Nicolas légèrement essoufflé du fait de sa "non-alimentation" qui avait durée disons un sacré bout de temps. D'ailleurs elle s'étonnait elle même du fait de ne pas avoir déjà craqué. Une jeune fille au visage familier passa à coté d'elle. "Tient se serait pas..............." Une voix plutôt sévère en provenance de la salle d'art répondit à son interrogation. "Bon. C'était bien elle. Mais... Je me demande ce qui l'a mise dans cet état......... Son visage....... Elle avait l'air......... Troublé." Elle secoua la tête et suivit Nicolas à l'intérieur de la salle. Celui ci s'excusait de son ou plutot leur retard. La jeune fille pila net. Apparemment le cours n'avait absolument rien d'amusant ni de reposant. Il règnait une sacré ambiance silencieuse et la peur se ressentait de partout. Se ressaisissant, elle s'inclina poliment devant le professeur qui n'avait pas l'air commode du tout.

_ Pardonnez notre manque de ponctualité. Je suis en partie responsable de notre retard. Je suis désolé.

Elle se redressa et regarda autour d'elle. Devants? Tout au fond? Elle ne savait ou allé. Puis, haussant les épaules, elle fit ce qui était dans la logique des choses et prit place au premier rang non sans choisir la table la plus éloigné du professeur. Elle remarque alors le terrifiant loup dessiné au tableau et en frissonna quelque peu. Il faut dire que celui ci était vraiment terrifiant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken   Lun 5 Juil - 6:19

Sarken vit, au lieu de Mitsuki, deux vampires(ca se reconnait tout de suite) entrer dans la salle. Il se contenta d'observer, gentillement, sans broncher, l'air aimable... Les deux personnages se sont installés avec une certaine gène...
Hinnata parla, de sa voix faible et vacillante et Sarken, lui répondit ceci:

"Oui, je comprend...vous êtes en retard...mais ya pas le choix...c'était inévitable... Mais...voyez vous, j'ai une question... Comptez-vous survivre longtemps dans cette salle de classe!!!"

La voix était monté crescendo jusqu'à atteindre une tonalité qui fit s'ébranler les fondation de la classe! Sarken était devenus énorme devant Tzenor. Sarken se penchant nez à nez devant lui:

"Hein? Ils méritent de vivre?!"

Sans laissez le temps au gringalet de répondre, il se dirigeât vers la fille.

"Alors c'est la faute de madame...et qu'est ce que madame à fait pour être en retaaaaAAAAAAAAAAARD?!!!"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken   Lun 5 Juil - 6:44

Lorsque Tzenor vît rentrer son frère, une lueur d'espoir s'alluma dans ses yeux. Il avait envie de sauter dans les bras de son frère en pleurant. Mais il se retenait car il se disait que s'il faisait cela... Le méchant professeur lui ferait du mal.

Alors Tzenor se mit à dessiner des ronds. Il faisait des cercles qui se croisaient et se recroisaient. Le tout formait un dessin plutôt abstrait. La feuille devenait progressivement grise de cercles. Et Tzenor continuait sans s'arrêter à la manière d'un enfant de maternelle. Il regarda son frère pour lui faire comprendre de s'asseoir à côté de lui, mais celui-ci continua son chemin et alla se poster derrière lui. Au moins, il n'était pas très loin de lui. Mais par contre, lorsqu'il vît le prof se mettre en rogne Tzenor se crispa et appuya plus fort sur son crayon gris qui faisait maintenant des cercles noirs plutôt que gris.

Mais en fait, il n'écouta rien de ce que lui disai tle professeur. Il ne fît qu'un petit:


_"Gneuuuuhh..."

Au moment où il le vît approcher de sa table. Puis il continua à bouger le crayon comme un robot.
Revenir en haut Aller en bas
sang pur
avatar
Hinata Tenshi

Féminin
Rang forum : Membre régulière
Date d'inscription : 08/09/2009
Messages : 123
Statut : Présente
Age : 31
Compte principal :
  • NON



Sang Pur
Âge : 217 ans
Situation : célibataire

Poste : présidente du pavillon de la lune
Rythme de vie : Toute seule......... Dans la sombre nuit.
Humeur : A le coeur brisé en milles et un morceaux.

Spécial : Rien à signaler
R.P.G. en cours : A préciser


Relations
Statu:
Amour:
Relations:
MessageSujet: Re: Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken   Lun 5 Juil - 22:13

La jeune fille déglutit, luttant contre l'envie de sauter à la gorge du professeur et celle de s'enfuir en courant. Elle n'avait pas la force de se battre et encore moins l'envie de fuir. Elle sentait les regards de ses camarades de classe braqués sur elle. Elle se sentait oppressé. Le nouveau professeur avait une aura terrifiante. Il haïssait les siens cela se voyait, se sentait. Elle déglutit de nouveau, ferma les yeux un instant, se tassant sur sa chaise tentant de mettre le plus de distance possible entre elle et le professeur.

_Euh....Je...........

Que devait elle faire? Se comportait comme une trouillarde? Ne rien dire? Faire profil bas? Non elle ne devait pas cédés à la panique et encore moins à ses instincts de prédateur. Il lui fallait se comportait en parfaite sang pur. Alors, elle inspira à fond et se levant, fit face au professeur. Elle leva les yeux vers lui et le regarda droit dans les yeux.

_Pourquoi vous répondrais-je alors que visiblement vous avez déjà une idée ou plutôt pensez savoir ce qui m'a retenue. Non monsieur, je n'étais pas en train de vider un pauvre humain de son sang. Non je ne suis pas un monstre comme vous le pensez. Sachez monsieur que je ne faisais que discutez avec un camarade. Ni plus, ni moins. Alors, ayez l'obligeance de ne pas m'adressez la parole de cette façon. Si vous voulez me punir de se retard faite le. Mais ne vous acharné pas sur les miens sous prétexte que nous sommes vampire.

Sur ce, elle se rassied sur sa chaise sans pour autant quitté le professeur du regard. Elle n'avait pas l'intention de plié. Dans la salle, des murmures d'admiration à son égard se firent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken   Mar 6 Juil - 0:35

_"Pourquoi vous répondrais-je alors que visiblement vous avez déjà une idée ou plutôt pensez savoir ce qui m'a retenue. Non monsieur, je n'étais pas en train de vider un pauvre humain de son sang. Non je ne suis pas un monstre comme vous le pensez. Sachez monsieur que je ne faisais que discutez avec un camarade. Ni plus, ni moins. Alors, ayez l'obligeance de ne pas m'adressez la parole de cette façon. Si vous voulez me punir de se retard faite le. Mais ne vous acharné pas sur les miens sous prétexte que nous sommes vampire."


Sarken avait écouté , amusé par tant de fausse bravoure. Et surtout par son hors sujet constant...
Sarken se posa sur son bureau, se gratta la tête. Et, voyant un semblant de départ d'élan de solidarité pour Hinata, commença son contre discours...

"Hum hum hum hum..." il marqua la pose et s'échauffa la voix" mimimimiiiiiiiiiiiiiiii..."
"Hum hum"


Et...

"Pourquoi tu répondrais? Pasque je t'ai posé une question. Non madame j'avais pas d'idée reçu à part si vous concevez qu'un gars et une fille en solitaire on pourrais se poser des questions mais franchement je m'en fout, j'ai même pas fait d'allusion de près ou de loin à un humain pasque dans se cas je serais le premier sur les lieux et le premier à vous vider de votre sang avec mon beau couteau de boucher. Je pense pas que t'es un monstre juste une gamine qui pense toujours avoir raison et n'ayant jamais pris une réelle décision de sa viens en prime d'être une vampire sous alimenté que je repère direct sans avoir besoin qu'on me le signale. Vous discutiez avec votre camarade pendant mon cours et ca suffit à me mettre en rogne, voulut ou pas voulut, sachant que je suis aussi désagréable avec les vampire que les humains et les extra-terrestre! Je dis juste qu'on doit exterminer les vampires jusqu'au dernier mais vu que ca n'a rien à voir avec mon cours je ne fait que des allusions désobligeantes sans avoir une seul fois esquissez un geste de tuerie mais quand j'entends parler comme ca ca donne envie vous pouvez me croire mais encore une fois ca n'a rien à voir avec l'art mais avec mon autre profession donc le sujet est normalement clos...AAAAAAAAAA......PFFFFFF"

Il avait tout balancer d'une traite, sans aucune pose et aucune respiration... IL avait donc un teint violet...partagé entre le bleu de l'étouffement et le rouge de la colère... Il se calma et nargua la fille d'un mauvais sourire.


"Autre chose ma chère Hinata? Je serais ravis de répondre à toute vos question et à vous aider si cela ai nécessaire."

Mine de rien, il était sincère.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken   Mer 7 Juil - 0:46

Tzenor qui commençait à se fatiguer à faire des ronds et des ronds sur sa table, commençait à fermer les yeux. Pour finir il tomba tête la première sur son bureau. Mais ça, Sarken ne le remarquait pas. Lui faisait son énorme monologue sans remarquer que Tzenor roupillait.
D'ailleurs, c'était plus qu'étrange. Il dormait alors que le discours du professeur aurait pu tenir éveillé quelqu'un n'ayant pas dormit depuis vingt jours.

Une bulle s'était formé au nez de Tzenor. Elle grandissait et rapetissait au rythme de sa respiration. Il avait les bras croisé sur sa feuille noire et la tête posée sur ses bras.

Derrière lui Nicolas se disait qu'il devait le réveiller mais ce n'était pas possible car s'il bougeait le prof le remarquerait et ça serait mauvais pour Tzenor. Le vampire de sang pur ne préférait pas intervenir dans cette partie de tennis que commençait à se livrer Hinata et Sarken.

Spoiler:
 

Tzenor n'était que dans un sommeil léger, il n'était pas entrain de rêver. Mais progressivement il commença à ronfler. Et lorsque Sarken se tût on entendait:


_"RRrrrrrr.... RRrrrrr..."

En plus Tzenor était enrhumé c'est pourquoi le son se faisait fort.
Revenir en haut Aller en bas
sang pur
avatar
Hinata Tenshi

Féminin
Rang forum : Membre régulière
Date d'inscription : 08/09/2009
Messages : 123
Statut : Présente
Age : 31
Compte principal :
  • NON



Sang Pur
Âge : 217 ans
Situation : célibataire

Poste : présidente du pavillon de la lune
Rythme de vie : Toute seule......... Dans la sombre nuit.
Humeur : A le coeur brisé en milles et un morceaux.

Spécial : Rien à signaler
R.P.G. en cours : A préciser


Relations
Statu:
Amour:
Relations:
MessageSujet: Re: Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken   Mer 7 Juil - 3:14

Les premières pensées qui fusèrent dans sa tête furent: "Il est dingue". Elle eut un peu de mal à le suivre dans son monologue et ne comprit pas vraiment ce que les" extraterrestres" venaient faire dans cette histoire. Mais elle ne pu par contre s'empêchait de s'empourpré légèrement quand il la traita de gamine. Elle s'en sentit profondément blessé d'autant plus que de lui et elle, c'est elle la plus âges. Certes elle a dormit durant disons 200 ans mais, tout de même!. Il parlait si vite qu'elle n'eut pas l'occasion de répliquer. Par contre, elle remarqua parfaitement que le Tzenor s'était assoupit. Difficile de ne pas entendre ses ronflements. Elle jeta un coup d'oeil vers lui et reporta son attention sur le professeur. Elle chercha ses mots s'empêchant de lui sortir des trucs du genre: "Tient en parlant de question, c'est bien un cours d'art ici ou bien un cours de torture?" ou encore " Des question hein? Ben comment vous faites pour parler sans respirer? Vous ne seriez pas un Zombie par hasard?". Nan elle n'en fit rien et opta pour un simple.

_Non. Pas de question. Votre discours fut très..... Explicite. Merci. Ah au fait, ne vous fier pas au apparences. Croyez moi. Vous n'êtes pas le plus âgés d'entre nous.

Elle ne gratifia d'un sourire et sortant une feuille commença à griffonnés puisque apparemment c'était le but du cours. Enfin du moins c'est ce que s'acharné à faire les autres Night Class.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken   Sam 17 Juil - 10:14

Horriblement en retard. C'est ce que j'étais! Qu'est ce que j'vais dire au prof? Bon du calme, du calme... Que je me suis transformer pour aller chanté au lac? Non, puis quoi encore, tout le monde croit que je suis un vampire. Alala... Que vais-je lui dire... Bof, j'verrai. Je vais me faire tuuueeer ~ Ca m'amuse en plus! Bon... Allez, un deux trois, je respire et je rentre. L'ambiance était déjà bien tendu. Déjà, on dirait que quelqu'un avait étrangler le prof. Bon discrétion avant, j'alla sans faire de bruit - et sans rire - vers une table bien au fond, pour pas me faire remarquer. Je voulais rire, la tronche du prof me revenait pas! Il est moche mais alors! Il fallait que je retienne parfois ma respiration pour éviter d'éclater de rire. Au pire, je me casserais par la fenêtre. Ah, en plus j'viens de remarquer que c'est un hunter! Tant que c'est pas un traqueur, ça me va! *je regardai les gens dans la classe... J'les connais tous, de vue au moins... Mitsuki Sakura, Hinata Tenshi, Tzenor et Nicolas Larmande... Je me demande comment ils tiennent avec un prof aussi laid devant eux! Arf, j'vais finir par éclater de rire si je pense trop à ça. Pourquoi faut-il que nos profs soient des hunters? Déjà qu'un cours c'est chiant, mais un cours fait par quelqu'un qui veut te tuer, c'est ENCORE plus chiant!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken   Lun 19 Juil - 5:38

"Tiens, un nouveau en retard!"

Ha mais c'est qu'en plus il a l'air de se foutre royalement de ma gueule. Vraiment les gens sont pas possible de nos jours. On leur donne cours en essayant de se retenir de les pulvériser à coup d'épée argenté purifié à l'ail et ils arrivent encore à se plaindre et surtout à se la jouer.

"Bon, bon bon bon bon... Vraiment faut croire que vous voulez tous des baffes aujourd'hui! ... Allez, comme je suis pas vache avec les nouveaux blaireaux qui viennent d'entrer je vais faire un rapide topo de la situation.
On a vue un peu de sculpture au départ ,d'ailleurs, Tzenor, rappelle moi de te coller un pain pour t'aider à bouffer la tienne, de sculpture. Ensuite j'ai expliqué que je voulais que vous mettiez plus vos tripes que vos rêves dans vos œuvres. Bon, une élève à pas supporté, à dessiner un loup en signe de protestation et est aller mourir de regret dans un coin. Après cela nous avons adopté deux petits orphelins dans notre cours et l'une d'elle à décidé sans raison apparente à me taper sur le système métrique! On a beau lui prouver qu'elle fait chier et qu'elle à tord, pas moyen de lui faire fermer sa gueule. D'ailleurs, oui mademoiselle, vous êtes plus vieille que moi mais tu te comporte comme une gamine pleurnicharde alors je ne pense pas que les deux à trois cent ans de ta vie on servis à quelque chose, non? Et on se la joue pas devant un gars ayant le doigt sur une détente!!!...Bon, l'autre retardataire se planque, sage décision d'ailleurs. Bravo, machin. Mais tu vas quand même y avoir droit dans pas longtemps. Ensuite j'ai juste demandé à la classe de bosser sur une idée personnel. Et je compté bientôt finir le cours en donnant une note sur la séance et un boulot à faire qu'on bossera pendant deux mois. Mais au final, Toi, le dernier venu dont la tète, le nom, l'odeur, les fringues, l'attitude et même les expressions facial, on tient presque un record, ne me reviennent pas. Alors mon gars, assis et pas bouger sinon panpantétête à coup de marteau "bonne nuit les petits"!!!"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken   Mar 20 Juil - 0:53

Impossible de me retenir,mais j'éclata de rire! Il s'y croit, il s'y croit!

- Elle avait raison de vous tapez sur l'système!

J'essayer de me calmer, impossible de m'arrèter!

- Vous allez me faire quoi? M'enguelez? De toute façon, rien à foutre! En tant que prof', vous d'vez pas garder le contrôle sur la classe? Ah ben, c'est beau l'éducation!

Je riais encore! En plus d'être laid comme un poux, il nous faisais la morale, alors qu'il est pas mieux!

- Je suis pas un chien, moi. Pas comme vous! Et non, je ne vous insulte pas, je vous rappelle ce que vous êtes!

Je prena une grande inspiration, pour me calmer.

- Jamais j'aurais cru autant m'amuser en cours!

Mes yeux devinrent verts foncés, puis de plus en plus clair, pour devenir d'un vert pétant. J'étais heureux d'avoir pu m'amuser en présence de vampire, et d'un prof' en plus! Alala...

- Et je ne me cache pas, je me met le plus au fond pour pouvoir mieux dormir, avec le boucan que vous faîtes, ça devient un peu impossible!

J'avais un drôle de sourire, je m'amusais à le faire chier. En gros, je venais de lui dire de se la fermer. J'attendais patienment sa réaction, plus tordu quelqu'elle soit!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken   Mar 20 Juil - 1:20

Quand Nicolas vit Karen arrivé, il haussa les sourcils en se disant que ça allait être une nouvelle proie pour le "sieur" Carmin, il soupira longuement en s'étalant sur la table. Il regardait devant lui pour voir que Tzenor oscillé de droite à gauche et de gauche à droite. Il était... très instable. Probablement sous le choc de ce professeur fou furieux.
Nicolas soupirait. Il s'ennuyait. Le professeur l'avait plutôt laissé tranquille en fait. Bon, en même temps il ne l'avait pas cherché non plus. Il était pour l'instant assis sur sa chaise. L'exercice de la glaise ne lui plaisait pas du tout. Pendant qu'il observait Hinata et Sarken se parler, il essayait de faire des formes mais à chaque nouvelle forme : il la détruisait et recommencer. Bref, que dalle : voilà ce que représentait sa glaise.
Bon il avait donc écartait la glaise en regardant le "Karen Luck" se dirigeait vers une ou plutôt la seule place de libre tout au fond.
Nicolas afficha alors un sale rictus. Il voyait très bien que le type qui allait se cacher au fond avait une envie de s'esclaffer.
C'était sûr : le professeur le remarquerait et vite.

Nicolas essaya de se redresser sur son dossier car il voyait le prof entrain de commencer un monologue en balayant la pièce du regard.

Il parla du nouveau et enchaîna tout de suite sur Tzenor. Le pauvre devint livide (alors qu'il était déjà bien blanc à la base). Mais bon en même temps une crevette pour exprimer ses rêves c'était plutôt moyen... Mais Nicolas ne s'attendait pas à beaucoup d'autre chose venant de la part de son frère.
D'un coup, il eût envie de rire lorsqu'il entendit la remarque sur Mitsuki, il fallait avouer que le prof tournait cela d'une manière plutôt comique.

Mais le sourire de Nicolas ne fût que très éphémère, il se rabaissa même complètement. Tout d'abord, il dit qu'ils avaient "adopter deux orphelins" mais il dit bien après: "l'une d'elle"! Quoi?! Il le considérait comme une fille maintenant. Les sourcils froncés, Nicolas attendit la suite du "monologue". Et il fût encore plus fâcher.
Et oui on pouvait toucher aux autres quoique Tzenor limite mais lui il avait une fierté et un orgueil à tout épreuve. Le fait que l'on se moque de lui insupporté!
Le prof disait que lui, Nicolas Larmande se planquait? Nicolas serra les dents. Il ne voulait pas commencer à agresser un professeur: déjà la réaction serait un peu trop brusque et ensuite vraiment stupide.
Comme il déchainait sa rage sur le dernier, Nicolas arriva à se recalmer un peu.

Il se concentra sur quelque chose d'autre. Et c'est là qu'il vît l'impensable, Tzenor s'était levé après qu'on est parlé de lui. Il était entrain de discrètement essayer de s'enfuir. Alors Nicolas lui fît signe de revenir nerveusement pendant que le professeur tournait le dos mais le blondinet était à un mètre de la porte. Il regardait Sarken qui écoutait les remarques de Karen qui fusaient, inquiet, il avança sa main sur la poignée.

Nicolas ne savait pas quoi faire. Peut-être qu'il devait prétextait que Tzenor était malade (ce qui aurait été vachement croyable vu son visage livide) pour l'éloigner de cet "enfer".

Nicolas avait mal au cœur pour son frère. Il se tenait près à réagir si le prof se tournait vers le petit vampire. Peut-être que le prof resterait trop concentré sur Karen qui se rebellait après tout...
Peut-être qu'il serait assez discret pour sortir sans se faire remarquer après tout...

Hum... Enfin... Il s'agissait de Tzenor quand même.

Le vampire attrapa la poignet, mais sa main glissa tellement elle était moite. La poignet fît un bruit strident puis celui-ci fut vite accompagner d'un autre plus sourd. Tzenor s'éclata le nez contre la porte.

Le sang coulait à flots. La classe semblait soudainement intenable.








Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken   Mar 20 Juil - 6:44

Chaque chose en son temps: premièrement rappelle à l'ordre de la classe qui commençait à être chaud-bouillante. Sarken, calme pour les deux prochaine seconde, sortie un gros flingue à cartouche d'argent bénite remplie d'ail d'une main, de l'autre il agrippa son gros marteau "Bonjour Maman" et de sa charmante voix, hurla:

"VOS GUEULES!!!"

Le calme frustré se refit dans la salle. Faudrait quand même rappeler aux gars que la pièce est truffé de piège en tout genre? Ou juste les laisser en fait...

"Allez y, énervez-vous! sautez sur moi! make my day!"

Spoiler:
 

Sarken brandissait ses deux armes en direction de tout ses élève un peu énervé. Faut dire qu'il était, lui, très énervant et que le "rebelle" avait foutus un peut de feu aux jolies poudres.
Bon, c'est pas tout ca. Maintenant que le calme à l'air de revenir, il faut maintenant tartiner la tronche de certaine personne.
"Rognutudju...."
Sarken se rapprocha de Tzenor, pris sa taille de Godzilla devant le petit Poucet, l'attrapa littéralement par le caleçon et l'accrocha au porte manteau.

Ensuite, devant l'air abasourdit de son nouveau gargouille de porte manteau, il ajouta:

"Bouge pas! Bouuuuuuuge pas!"

Il respira un bon coup et s'adossa à son bureau. Il laissa s'écouler une bonne minute. Une longue minute.
Après il se releva et se pointa à l'arrière de la salle. Juste devant Karen. Et, prenant son air le plus aimable et sa voix grave et douce, il dit à peu près cela:

"Que croit tu qu'un chasseur comme moi à le droit de faire dans une classe comme celle ci si les choses dérape? Tu crois que l'éducation national va venir m'engueuler ou un truc dans le genre? Ou encore tu crois qu'un seigneur vampire quelconque va me tirer les oreille si certaine personne meurt pour avoir essayé de m'arracher le bras? Mais non mon garçon. Je suis ici pacque justement, les professeurs on besoin de pouvoir tuer une trentaine de vampire facilement. J'avoue être méchant, non, c'est vrai, voire même insupportable. Si, si, je le reconnais. Mais le mieux que vous avez à faire c'est de ne pas m'encourager à vous taper réellement sur les doigts. Tu ne crois pas?"


Avec un calme surnaturel, Sarken regagna le devant de la scène et détacha le petit petit petit Tzenor.
Il le déposa sur sa chaise et regagna son bureau.

"Maintenant un gars comme toi me donne sérieusement envie de lui coller une bastos dans la poire!!! Sachant que tu te pointe en retard, tu m'insulte et tu te crois tout permis?!!! T'as pas remarqué le doigt sur la gâchette, enflure?"

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken   Mar 20 Juil - 8:10

Mes pupilles s'étaient rétracté. Pour cacher ça je metta mes cheveux devant. Je metta ma main devant ma bouche, pour rire un bon coup, puis je l'enleva, avec un grand sourire au lèvre.

- Tirez.

J'essayais de le dire avec calme. Il m'avait bien amuser celui là! Je ne penser pas que les hunters pouvaient être si... Si... Si amusant! Si drôle! Même si émotif!

- Vous n'avez pas compris que depuis tout à l'heure, je vous pousse à bout? Les Hunters sont imcompétents de nos jours! Sacrez caractère, n'empèche. J'aime comment vous réagissez, c'est toujours violament. Et bien, tirez.

Mon sourire était vraiment bizarre. Je lisais en lui, autant en émotion qu'en pensée. Je souris encore. Puis bizarrement, je regarda par la fenêtre. Je détournais mon regard de l'ennemi. En fait, c'était comme si, soudainement, j'avais envie d'aller au lac, pour me transformer tranquillement.

- Au fait, l'ail ne marche pas sur les vampires, il ne faut pas croire les compte de fée!

Comme si j'étais un vrai vampire. Mais seul un animal avec un très bon flair pouvait sentir ça. Je ne le regardais même pas, fixant ce qui se passait dehors. Calme. M^me si je voulais me battre. Même si j'avais certaine envie, mais cette envie n'est pas canine - comme les loups - du tout. Bof, tanpis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Térrifiant atelier du Terrible Sarken

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FALLEN ANGEL'TEARS: A TALES OF ORIGINALS :: ¤ Mémoire ¤ :: ◆ Archives R.P.G.◆-